Victory

Voter la loi pour supprimer la publicité visant les enfants à la télévision publique.

M. le Président, l’Assemblée Nationale va examiner le 14 janvier 2016 en séance plénière la proposition de loi « suppression de la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision publique » qui résulte de son passage le 16 décembre 2015 devant la Commission des Affaires culturelles et de l’Education que vous présidez.

Je constate que la proposition de loi originelle issue du Sénat a été dénaturée par un amendement émanant du groupe des députés PS qui réécrit totalement l’article 2 et au final vide cette dernière de toute sa substance.

Je suis consterné par ce qui relève manifestement de la manœuvre politique pour enterrer un texte mesuré qui s’inspire de dispositions prises avec succès dans plusieurs pays notamment la Suède, le Royaume-Uni, l’Espagne et le Québec. En effet la situation est grave.

La France fait partie des pays développés où l’exposition à la publicité commerciale à la télévision est la plus forte, les enfants de 4 à 12 ans regardant la télévision plus de 2h par jour, le tiers du temps tout seuls. Cette exposition en fait des proies faciles pour les publicitaires dont ils sont les victimes et qui en ont fait des prescripteurs d’achat de toute la famille.

Cette publicité télévisuelle dans les programmes jeunesse joue un rôle clé dans la dérive des habitudes alimentaires, dès le plus jeune âge et il en découle un grave problème de santé publique, notamment la prévalence d’une obésité de plus en plus précoce qui marque à vie les enfants qui en sont atteints.

La publicité incriminée véhicule des stéréotypes qui vont à l’encontre de la cohésion sociale dont nos sociétés ont tant besoin par les temps qui courent : l’individualisme plutôt que la coopération, le paraître plutôt que l’être, etc. avec pour conséquence la perte progressive de l’autorité parentale

La question de justice sociale est également posée : ce sont les enfants des familles les plus modestes, qui sont les plus touchés.

L’argument mis en avant pour enterrer la PPL issue du Sénat est le prétendu «affaiblissement du service public » qui résulterait du manque de recettes publicitaires correspondantes. En toute rigueur, au regard des enjeux sociétaux précités, ces arguties financières sont irrecevables.

Aussi je compte sur vous pour que faire en sorte que la raison l’emporte au final sur toutes autres spéculations et que l’Assemblée Nationale exprime par son vote la position claire des Français. Selon un sondage IFOP, 71% d’entre eux approuvent la « suppression de la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision publique » !

Cela signifie que le texte originel doit être rétabli et adopté.

En effet ce dernier constitue un premier pas décisif dans le sens de la protection de nos enfants de l’agression publicitaire télévisuelle. En la matière, il conforte le service public dont l’exemplarité relève de sa mission d’intérêt général.

This petition was delivered to:
  • Pdt de la commission Culture et éducation à l'assemblée nationale
    Patrick BLOCHE, Pdt de la Commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée
  • Pdt du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale
    Bruno LE ROUX


    Mouvement pour une Alternative Non-violente started this petition with a single signature, and won with 2,346 supporters. Start a petition to change something you care about.