Victoire

Les amies et les amis du Temps des Cerises se mobilisent

Cette pétition a abouti avec 834 signatures !


NOUS NE LÂCHERONS RIEN

RÉSISTANCE

Le Temps des Cerises est en grand danger. Les changements annoncés de manière unilatérale par les principaux actionnaires (dont la FNAF-CGT) concernant la direction des éditions Le Temps des Cerises sont lourds de menaces pour son existence. En tant qu’auteurs, nous sommes directement concernés et nous entendons faire entendre notre point de vue.

Le Temps des Cerises est une maison qui occupe une place singulière dans le paysage de l’édition. Elle a été fondée en 1993 par un collectif d’autrices et d’auteurs réunis autour de Francis Combes. Parmi eux, plusieurs amis aujourd’hui disparus parmi lesquels Jorge Amado, Eugène Guillevic, Catherine Claude, Roger Bordier ou Pierre Bourgeade… Aujourd’hui, près de 1000 titres sont inscrits à son catalogue.

Au fil des ans, elle s’est affirmée par sa production de qualité dans le domaine de la poésie, tout d’abord, mais aussi du roman et de l’essai. Elle a aussi joué un rôle de premier plan dans l’action pour la défense de l’édition indépendante et du pluralisme éditorial dans ce pays.

L’esprit initial du Temps des Cerises, fait d’engagement progressiste et d’ouverture, s’est maintenu jusqu’à aujourd’hui.

Cette maison qui a toujours été résolument à gauche, n’a jamais été la maison d’édition du parti communiste ou d’une quelconque organisation politique, ni même d’une organisation syndicale quelle qu’elle soit.

Nous avons toujours été accueillis avec écoute, attention et respect par le directeur fondateur comme par la directrice qui l’a remplacé pendant plusieurs années, sans que, jamais, nos textes ne soient censurés.

Le Temps des Cerises a toujours publié nombre d’écrivains, dans leur diversité, communistes, libertaires, socialistes, trotskystes, écologistes ou autres, se retrouvant pour la plupart dans un même refus de l’ultra-libéralisme, du capitalisme et de l’impérialisme dont on voit aujourd’hui les effets mortifères pour la civilisation, les libertés, la culture et même le devenir de la planète et de la vie terrestre.

Or, nous apprenons aujourd’hui que les associés majoritaires au sein du conseil d’administration ont décidé de nommer, à la place du poète Francis Combes, directeur-fondateur de la maison, le rédacteur en chef de la revue économique du PCF ; un permanent, premier secrétaire d’une fédération départementale de ce parti. Nous n’avons évidemment rien contre le fait qu’il soit communiste ; mais son parcours qui n’a rien à voir avec le livre ou l’édition ne le qualifie pas, à nos yeux, pour diriger une maison d’édition poétique, littéraire et intellectuelle, connue de tous pour son indépendance d’esprit.

Ayant déjà, pour plusieurs d’entre nous, vécu les effets désastreux de certaines décisions politiques concernant les maisons d’édition qui existaient dans la mouvance culturelle communiste, nous avons les plus vives inquiétudes.

Nous souhaitons que soient préservés l’existence et l’esprit de cette maison d’édition. Pour cela, l’avis de Francis Combes doit impérativement être pris en compte quant à la relève qu’il souhaitait organiser pour continuer et développer le Temps des Cerises dans l’esprit qui en a fait une maison d’édition qui compte dans le paysage culturel et progressiste français.

Cet appel a déjà été signé par 100 autrices et auteurs du Temps des Cerises et publié sur le site de Marianne. Les amies et amis du Temps des Cerises sont invités à rejoindre cet appel.



Patricia compte sur vous aujourd'hui

Patricia LATOUR a besoin de votre aide pour sa pétition “Patricia Latour: Les amies et les amis du Temps des Cerises se mobilisent”. Rejoignez Patricia et 833 signataires.