Lettre ouverte à Patrice Bessac, Maire, et aux élu.e.s de Montreuil

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élu.e.s,


Depuis plus d’un an EDF, par l’entremise de sa filiale Enedis et de ses sous-traitants, a lancé avec brutalité une vaste opération de remplacement des anciens compteurs électriques par des compteurs communicants dits « Linky ».

A Montreuil, de nombreux quartiers subissent ce déploiement, souvent contre la volonté de nos concitoyens.
Nous avons les plus vives inquiétudes en ce qui concerne :

– Le surcoût pour les consommateurs : le coût d’installation leur sera imputé à
partir de 2021, pour des équipements dont la durée de vie est de dix ans (obsolescence programmée). De nombreux contrats devront être revus à la hausse pour supporter les changements. Par ailleurs, selon la Cour des comptes, le financement de 130 euros par appareil est « assuré par les usagers », qui paient un petit peu, à chaque facture, « avec un différé tarifaire au coût excessif ».

– Le libre choix des citoyens : il n’est pas respecté, en violation de la directive européenne de 2009. En effet, celle-ci demande le déploiement d’un compteur qui permette la participation active du consommateur : or le citoyen n’a donné aucun accord au déploiement et il ne connaîtra pas sa consommation en temps réel. Il devra se connecter sur un site dédié, ce qui ne tient absolument pas compte des populations précarisées et de la fracture numérique.

– La protection des données personnelles : les informations collectées sont une intrusion dans la vie privée des citoyens. Le transfert des données détaillera à terme la consommation d’énergie, qui permet d’identifier les heures de lever et de coucher, les périodes d’absence, les personnes présentes dans le logement, etc. La CNIL a préconisé qu’EDF-Enedis obtienne de l’usager son consentement pour le transfert de ses données. De ce consentement, il n’est absolument pas question dans les courriers pour le remplacement des compteurs. Qui empêchera alors les opérateurs de proposer d’éventuelles réductions tarifaires en échange des données collectées ? Quel usage sera fait de ces « mégadonnées » ?

– La santé de nos citoyens : pour collecter les informations, EDF-Enedis utilise des radiofréquences « courants porteurs en ligne », qui rayonnent dans tout le logement. L’OMS a classé « cancérigènes possibles » ces radiofréquences utilisées par la technologie Linky. Le principe de précaution et de prévention ne doit-il pas s’appliquer ?

– Les effets sur l’environnement : quelles garanties avons-nous que les anciens compteurs seront réellement recyclés et non vendus à des sociétés qui se contentent de sous-traiter leur recyclage à d’autres, dans des pays où les autorités sont peu regardantes et finissent par encombrer les décharges de la planète ?

– Les risques sur les installations : de nombreux exemples d’appareils endommagés, en panne, d’installations électriques qui ne fonctionnent plus expliquent la crainte des habitants, d’autant plus grande que les assurances ne couvrent pas les dommages dus au nouveau compteur.

De nombreux articles de presse et études documentent et confirment ces informations.

En conséquence, Monsieur Bessac, Mesdames et Messieurs les élus; dans l’attente de réponses satisfaisantes à nos inquiétudes et celles de nos concitoyen.ne.s, nous demandons que soit voté en conseil municipal un moratoire qui suspende le déploiement des compteurs Linky sur la commune de Montreuil. 

Le Collectif d'action montreuillois contre les compteurs communicants.

https://linkynonmerci93100.wordpress.com/

https://www.facebook.com/linkynonmerci93100/



Collectif d'action montreuillois compte sur vous aujourd'hui

Collectif d'action montreuillois CONTRE LES COMPTEURS COMMUNICANTS a besoin de votre aide pour sa pétition “Patrice Bessac: Lettre ouverte à Patrice Bessac, Maire, et aux élu.e.s de Montreuil”. Rejoignez Collectif d'action montreuillois et 311 signataires.