VERS LA FIN DE LA PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS PERFUSION ?

VERS LA FIN DE LA PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS PERFUSION ?

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
UPSADI a lancé cette pétition adressée à patients et à

VERS LA FIN DE LA PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS PERFUSION ?

Vers un retour des patients à d’hôpital ?

Tandis que le pays s’enlise dans une crise sans précédent depuis un an en conséquence de décennies de dévalorisation et d’économies réalisées sur le secteur de la santé, le Gouvernement ne semble pas apprendre de ses erreurs.

S’il vient d’annoncer un plan de sauvetage de 19 milliards d’euros pour remettre à flot l’hôpital, dans le même temps, le Ministère de la Santé poursuit sa politique de casse et continue de s’en prendre aux traitements réalisés à domicile dont il diminue les budgets depuis plusieurs années tout en prônant le virage ambulatoire !

Alors que les français souhaitent dans la mesure du possible pouvoir vieillir et être soignés chez eux, la stratégie de courte vue du Ministère de la Santé risque de renvoyer des milliers de patients se faire soigner à l’hôpital pour des traitements habituellement pris en charge à la maison, les contraindre à être livrés à eux mêmes ou limités dans leur mobilité pour des traitements tels que la chimiothérapie ou antibiothérapie par intraveineuse, prise en charge de la douleur post-opératoire…

Dans un objectif unique de restriction budgétaire, le Gouvernement fait le choix de s’attaquer à la prescription la plus répandue en matière de perfusion à domicile et ce, dans le dos des patients, sans aucune concertation et à l’encontre même de toutes les politiques de santé en matière de chirurgie ambulatoire, prise en charge de la douleur, cancer, etc. 

Uniquement motivées par des objectifs d’économies, sans réalisation d’études d’impact, les orientations envisagées par le Gouvernement seront le vecteur de dommages collatéraux majeurs ! 

  • PATIENTS, ce qui vous attend : Une perte de chance à travers une offre de soins réduite et dégradée, des séjour hospitaliers allongés et plus fréquents, un risque accru d’incidents, une mobilité et un confort réduits à travers le retour du pied à sérum, une absence de suivi, un arrêt de la coordination et du partage d’information avec l’ensemble des professionnels de santé impliqués dans votre suivi médical…
  • PRESCRIPTEURS, SOIGNANTS, ce qui vous attend :Une entrave au libre choix des modes d’administration, quelle que soit la pathologie et le traitement préconisé, des patients moins bien pris en charge, une absence de suivi et de retour d’informations sur la réaction du patient au traitement, un frein au retour rapide des patients à domicile, des procédures complexifiées au quotidien…
  • INFIRMIERS LIBERAUX, ce qui vous attend : Une dégradation de la qualité du matériel de soins, une responsabilité personnelle et des risques accrus, l’arrêt du suivi partagé du dossier patient, un retour à l’isolement face aux soins, …

➜ Patients, Médecins, Cadres de Santé, IDEL, Partenaires, aidez-nous à défendre une offre de soins à domicile qualitative, complémentaire de l’hôpital, qui répond à vos attentes et à celles des patients ! 

> En savoir plus

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !