Permettons à Roxane de poursuivre ses études dans de bonnes conditions !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


Roxane est une jeune étudiante congolaise (RDC), arrivée en France en 2017 avec pour objectif d’y suivre une licence de droit. Cela, grâce à ses bons résultats qui lui ont permis d’obtenir une bourse d’étude. Toutefois, peu après son arrivée en France, elle doit réaliser des examens médicaux nécessaires pour valider son titre de séjour, c’est alors que son médecin lui annonce qu’elle fait un déni de grossesse depuis déjà 6 mois.

Or, rien ne préparait cette étudiante à une vie de jeune maman. De là, les problèmes vont s’accumuler, d’abord expulsée manu-militari de son logement par un propriétaire peu scrupuleux, Roxane se retrouve très vite isolée. Sa famille, restée au pays, n’accepte pas la venue de cet enfant né hors mariage, et lui coupe les vivres.  Sa situation précaire est accentuée par la perte de son travail étudiant suite à la crise sanitaire. Face à la précarité matérielle et à la difficulté de faire garder sa fille, la jeune femme est contrainte de redoubler son année de droit. 

Mais il n’est pas question pour la préfecture de Savoie de prendre en compte ces considérations, lorsque celle-ci adresse à Roxane en juin 2020, une OQTF, une obligation de quitter le territoire français. La préfecture ira même jusqu'à soupçonner Roxane d’avoir produit de faux documents, alors même que son médecin a attesté médicalement son déni de grossesse. Contre cette décision injuste et arbitraire, Roxane a entrepris des démarches judiciaires pour faire appel de cette décision. Elle est aujourd’hui en attente d’une date pour son passage en cours d’appel. Se faire expulser au Congo pourrait avoir des conséquences dramatiques, sur elle, et sur la vie de sa fille. Aussi, elle voit son avenir menacé, quand bien même elle travaille d’arrache-pied pour obtenir son diplôme universitaire. 

Dans son combat pour faire annuler l’OQTF, Roxane est accompagnée par un collectif de soutien composé de militant-e-s associatifs, d’étudiant-e-s, de journalistes et de syndiqué-e-s à Solidaires Etudiant-e-s. Soutenue par l’Université Savoie Mont Blanc, la solidarité populaire s’organise. Une page Facebook intitulée “Collectif de soutien pour Roxane” a été créée dans le but de médiatiser sa situation. Par ailleurs, vous pouvez également lui venir en aide matériellement via la cagnotte Leetchi que vous retrouverez sur cette page. En signant cette pétition vous contribuez à visibiliser la situation de Roxane, et ainsi, vous facilitez l'interpellation du préfet sur cette question. 

L'éducation est un droit, pour permettre à toutes et à tous un égal accès à l'enseignement, exigeons qu’une carte d’étudiant vaille automatiquement un titre de séjour !



Syndicat Solidaires Etudiant-e-s Savoie compte sur vous aujourd'hui

Syndicat Solidaires Etudiant-e-s Savoie 73 a besoin de votre aide pour sa pétition “Pascal Bolot / préfet de la Savoie: Permettons à Roxane de poursuivre ses études dans de bonnes conditions !”. Rejoignez Syndicat Solidaires Etudiant-e-s Savoie et 65 signataires.