Victoire

Une Taxe Tobin de 1 pour cent pour financer la lutte contre les dereglements climatiques par la geo-ingenierie saharienne !

Cette pétition a abouti avec 148 signatures !


1) Une Taxe Tobin, généralisée, égale à 1 % de toutes les transactions financières, ce seraient des sommes considérables, des centaines de milliards de dollars par an, qui seraient collectées, sans que ça fasse mal à grand monde, tout en étant le meilleur moyen de réguler enfin la Finance. Cela pourrait être imposé par une résolution de l'ONU contraignante votée par l'Assemblée Générale. 


Ces sommes pourraient avoir diverses fonctions : pour participer au désendettement des Etats, financer la transition énergétique, pour abonder le Fonds Vert pour le climat et pour oeuvrer pour le développement durable, lutter contre les effets des dérèglements géoclimatiques, financer des travaux de géo-ingénierie saharienne...


2) le Sahara est le plus vaste désert aride du monde, et dont la récente progression, du fait de l'homme, est un exemple flagrant de dérèglement climatique. La géo-ingénierie saharienne consiste en un ensemble de projets pragmatiques pour améliorer localement et durablement le climat saharien. Ce sont des éléments partiels de solutions de ré-équilibrage géo-climatique, socio-économique et de développement durable : faire reverdir partiellement ce désert n'est que l'un de ses objectifs. C'est un espoir tangible.


3) Les projets engagés :

La Grande Muraille Verte, de 15 km de large et 7500 km de long a pour objectif de contenir la désertification du Sahel ; commencée au Sénégal, elle serait plus ou moins en panne, faute de financements.


Sahara forest project ; Le Canal de la Paix, amènera de l'eau de la mer Rouge depuis Aqaba, jusqu'à la mer Morte avec une salinité croissante au fur et à mesure de la descente : cultures maraîchères grâce à de la désalinisation, énergie hydro-électrique et solaire, emplois verts, ... La Suède, la Norvège et le Quatar (avec une expérimentation pilote plus que réussie) soutiennent le projet.

Les Lacs de Toshka, nés d'une dérivation du lac Nasser et la Nouvelle Vallée vont permettre d'augmenter d'au moins 10 % la Surface Agricole Utile de l'Egypte et abriter jusqu'à 3 millions de personnes.

Desertec : production d'énergie solaire de masse et transport en courant continu au Magreb et jusqu'en Europe. Siemens s'investit dans le projet.

Seawater Greenhouse, pour les côtes arides : désalinisation, maraîchage…

4) Projets en attente d'études de faisabilité :

-Inondation des dépressions de Qattarâ (Egypte) avec de l'eau de la Méditerranée, amenée par divers canaux. On peut ainsi créer environ 2000 km2 de zone d'évaporation. L'évaporation d'eau absorbe de la chaleur et on obtiendrait de la condensation par une dissémination de tours aérogénératrices à vortex sur des lagunes artificielles : des quantités de vapeur d'eau seraient ainsi propulsées à haute altitude et s'y condenseraient par le froid qu'on y trouve.

Cette condensation pourrait produire :
de la rosée
des nuages : donc moins de chaleur
des précipitations, donc de la végétation

- Inondation des Chotts à l'ouest de Gabès, en Tunisie et Algérie, à l'aide de canaux et de très puissantes pompes on pourrait obtenir une immense surface d'évaporation (9 000 km2) avec les même effets de condensation grâce à nombre de cheminées humides à vortex. On consommerait alors chaque jour des centaines de milliers de m3 d'eau de la Méditérranée et on aurait ainsi une action, même minime, contre la montée des océans. Cela aurait aussi pour fonction de pièger en zone saline ou stérile, quantité de polluants de la Méditérranée.

- SaharaCenterCity : ville nouvelle à vocation internationale située au coeur du Sahara . C'est un concept visionnaire, telle une nouvelle Brasillia, à vocation internationale. Une localisation idéale serait le massif du Tibesti, au Tchad, véritable forteresse naturelle dotée d'importants aquifères.

Si vous êtes d'accord avec l'utilité de la taxe Tobin et avec les applications et aménagements qu'elle pourrait financer, en particulier au Sahara, signez cette pétition, et diffusez là, afin de lancer un mouvement d'opinion avant la Conférence sur le climat qu'est le COP 21 à Paris en décembre 2015. Nous ne prétendons pas proposer une solution à tous les problèmes du monde, mais des éléments pluri-factoriels de stratégie de parade à la situation actuelle et à venir.
 



Jean-Luc compte sur vous aujourd'hui

Jean-Luc HEDDE a besoin de votre aide pour sa pétition “Paris COP 21: Une Taxe Tobin de 1 pour cent pour financer la lutte contre les dereglements climatiques par la geo-ingenierie saharienne !”. Rejoignez Jean-Luc et 147 signataires.