STOP À L’INSECURITE DES ENFANTS DANS LES TRANSPORTS SCOLAIRES

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Parce que la vie de nos enfants n’a pas de prix, nous refusons que pour quelques euros de moins, nous puissions en arriver là!!!Parce que la vie de nos enfants n’a pas de prix, nous refusons que pour quelques euros de moins, nous puissions en arriver là : Nous demandons le retrait de la société de transport Cap Pays Cathares sur le RPI, pour non-respect de la sécurité de nos enfants.
Dès le jour de la rentrée, les bus n’étaient pas au rendez-vous, certains enfants n’ont pu rejoindre leur classe avant 10h environ et encore,... grâce à la prise en charge des enfants par d’autres parents!
Le soir même, et durant les 2 semaines d’école suivantes, les points de montées et de descentes n’étaient pas respectés.
Le lendemain, faute de ramassage, plusieurs élèves n’ont pu rejoindre leur école, et les parents ont à nouveau été mis à contribution. Une élève n’ayant pas pu être transportée par des parents, a dû rester jusqu’à 13h30, dans une autre école, avant de finalement rejoindre sa classe au moyen du bus de la cantine, mis à disposition par le Sivos.
Les chauffeurs nous ont montré à plusieurs reprises qu’ils ne disposaient pas de feuilles de route correctes, lesquelles leur avaient été transmises seulement le dimanche pour le lundi (jour de la rentrée)! Les horaires et les arrêts étaient erronés et incomplets.
Constatant ce disfonctionnement, des responsables SIVOS et un parent d’élèves ont pourtant proposé et effectué les différentes tournées, dans les bus, pour accompagner les chauffeurs, à plusieurs reprises, dès la première semaine de la rentrée.
Les parents d’élèves ont également constaté les comportements déplacés et non professionnels, des chauffeurs:
sur une route étroite, rencontrant des difficultés pour se croiser avec des parents d’élèves, le chauffeur est descendu du bus, moteur allumé, les enfants qu'il transportait étant à l’intérieur, pour prendre, contre sa volonté, le volant du véhicule d’une mère d’élèves et le déplacer,
accrochage à l’arrière d’une voiture, accrochage d’un rétroviseur d'une autre voiture, rayure sur l’aile d’une troisième…
vitesse excessive : un parent, qui roulait à 90 km/h, a suivi le bus et constaté qu’il s’éloignait de son véhicule, rapidement...
odeur de tabac et de renfermé dans les bus,
Propos déplacés : demande de numéros de portable des mamans, leur âge, …
Ceci témoigne de l’incompétence de la compagnie et des chauffeurs.
Beaucoup de ces incidents ont rapidement été remontés aux Maires et personnes concernées (compagnie des transports, Inspection de Circonscription, Préfecture, Conseil Départemental…).
Malgré tout, un accident a fini par se produire le vendredi 15 septembre. Le car de ramassage, avec à son bord 4 enfants, a été percuté par une voiture suite au non-respect d’un stop par le chauffeur du bus. Deux des enfants, ainsi que le chauffeur de la voiture ont dû être transportés à l’hôpital. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour les parents, qui refusent que la sécurité de leurs enfants soit ainsi mise en danger.
Alors que tout fonctionnait correctement, l’appel d’offres n’a pas été renouvelé en faveur de la compagnie locale et a abouti au choix d’une compagnie de transport moins chère, basée à Toulouse, et sans dépôt dans le canton! Pourtant, le prix payé par les parents d’élève reste inchangé…
À quel prix estimez-vous la vie de nos enfants ?!!!



Clara compte sur vous aujourd'hui

Clara TETART a besoin de votre aide pour sa pétition “Parents d'élèves: STOP À L’INSECURITE DES ENFANTS DANS LES TRANSPORTS SCOLAIRES”. Rejoignez Clara et 1 026 signataires.