Pétition fermée

Stoppez le placement!

Cette pétition avait 1 410 signataires


.

Depuis mars 2015, ma fille de 4 ans subit de lourds traitements avec des hospitalisations régulières pour combattre son cancer.
Pour être disponible et présente, j’ai cessé de travailler dès la première hospitalisation.
Pour apporter un cadre sécurisant à ma fille dans ce nouveau lieu inconnu où de nombreuses personnes étrangères interviennent, je me rendais tous les jours et toutes les nuits à l’hôpital. J’en sortais uniquement pour pallier aux contraintes du quotidien (lessives et repas), et pour trouver un nouveau logement plus sain, compte tenu du faible système immunitaire de ma fille. Logement que j’ai trouvé en 3 mois.

De graves effets secondaires se sont ajoutés aux traitements de chimiothérapie : un érythème fessier, pour lequel elle était suivie auparavant et qui était guéri, a récidivé. Un dermatologue de l’hôpital où ma fille se trouve, a prescrit une ordonnance pour traiter l’érythème. Face à cela, le service, déjà surchargé et devant prioriser les soins dits spécifiques pour le cancer, se trouve en difficulté pour exécuter cette prescription. Le personnel du service a estimé que je pouvais m’occuper moi-même de cela. Malheureusement, mes remarques sont rapidement prises comme des reproches et des tensions apparaissent. L’incompréhension s’est installée. La communication et la coordination étaient devenues difficiles.

Cet événement a amené l’hôpital à envoyer des signalements au procureur de la république, évoquant des troubles du comportement de la mère et demandant le placement de l’enfant.

Ma fille a finalement été placée depuis plusieurs mois avec un droit de visite de seulement 2h par jour. Quelle épreuve supplémentaire et difficile pour une mère !

Depuis le début du cancer, j’ai renoncé à moi-même pour donner tout ce que je pouvais à ma fille. Je me suis retrouvée seule et isolée, évitant de nombreux contacts avec les gens, pour protéger ma fille de toute infection liée à sa faiblesse immunitaire.

Je tiens à souligner que cette pétition n’a pas pour but d’accabler l’hôpital ou de remettre en question les compétences des professionnels de celui-ci. J’observe cependant, que le service doit faire face à un planning surchargé, ce qui peut compromettre la prise en charge de certaines indications médicales autant que la transmission d’informations entre les professionnels et les parents.

Je reconnais avoir eu parfois un manque de savoir-être ainsi que de m’être emportée par l'émotion d’une mère qui aime profondément sa fille. Je reconnais que mon comportement a été injurieux et je m'en excuse sincèrement.
Oui, j’ai pu me sentir quelque fois dépassée et découragée pour affronter la maladie de ma fille, et me laisser envahir par les émotions. Mais je suis dans l’incompréhension totale du placement et de ce droit de visite si restreint. Ma fille n’a que 4 ans, et son état de santé est si précaire que le placement me semble vraiment injustifié.
Elle se retrouve seule à l’hôpital, perturbée, troublée et dans un mal-être profond, en manque de sa maman. Les impacts sur le plan psychologique me préoccupent. Ma place, en tant que maman, devrait être auprès de ma fille pour l’aimer, l’aider, l’accompagner, l’éduquer, la materner dans le but premier de sa guérison et de la faire grandir.

Aujourd’hui, je veux rétablir la paix et la communication avec l’hôpital, afin de permettre à mon enfant qui a rechuté de son cancer en rémission il y a trois mois, de ne pas se retrouver seule sans sa maman.
Aujourd’hui, je sollicite votre bienveillance pour faire entendre le cri d’une mère meurtrie qui demande à mettre fin au placement de sa fille atteinte d’un cancer !



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Parce que ma présence et mon amour en tant que maman, sont indispensables pour ma fille atteinte d'un cancer”. Rejoignez N et 1 409 signataires.