Par'anges ; De l'encre et du soutien

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


"On aura beau fouiller les plus vieux dictionnaires
Posséder le plus vaste des vocabulaires
Décortiquer Baudelaire, jusque sous terre,
Jusqu'à son dernier vers

Il n'y a pas de mot, pas de manière
D'appeler le parent d'un enfant qui n'est plus
Il n'y a pas de mot pour ça qui soit connu" 

Les paroles de la chanson "Pas de mot" de Lynda Lemay, sont trés évocatrices pour nous autres, par'anges (parents d'un ange). Elle défini par cette chanson notre quotidien, notre douleur à vivre sans nos enfants, et l'ignorance des autres face à un deuil si terrible. 

«Répandre l'esprit des Lumières en diffusant le savoir, faire reculer l'ignorance et les préjugés, œuvrer au progrès démocratique, telle était l'ambition de Pierre Larousse. Pourtant, dans ses éditions nous trouvons aujourd'hui des mots tel que "Bisounours" qui désigne les habitants d'un monde utopique, "Trom" un mot banlieusard qui défini le métro, "Spoiler" de l'anglais gâcher et tant d'autres... Mais, aucun mot pour un parent en deuil de son enfant. Aucun mot dans le dictionnaire pour définir le parent qui borde son enfant au cimetière. 

En 2016, l'INSEE estime à 3,8 le taux de mortalité infantile pour 1000 enfants nés vivants. Parlons également des enfants nés sans vie, pendant la grossesse ou à terme, ainsi que des parents ayant perdu leurs enfants longtemps après leur naissance. 

La démarche de cette pétition n'englobe pas seulement les parents subissant un deuil périnatal, mais TOUT les parents ayant perdu un enfant quelque soit son âge. Nous sommes aujourd'hui des milliers de parents à devoir vivre sans nos enfants, et à n'avoir rien à quoi nous accrocher. Des centaines à nous soutenir sur les réseaux sociaux, et à espérer que quelqu'un ou quelque chose définisse enfin notre perte.

Les mots par'anges, mam'anges et pap'anges ont certainement du être inventé par quelqu'un ayant subit cette terrible perte, et aujourd'hui nous par'anges, nous battons pour que ce mot entre enfin dans la langue française. Pour qu'un mot, un tout petit mot, nous permettre de faire un pas de plus dans ce long chemin vers la reconstruction, pour que jamais nos enfants et nous ne tombions dans l'oubli. 

"Faire reculer l'ignorance et les préjugés" là est notre but, tout comme l'était celui de Pierre Larousse. Notre douleur n'est pas contagieuse, et la perte d'un enfant ne devrait pas être un tabou. Nous voulons continuer à nous battre, continuer à faire vivre nos enfants à travers nous et pour ça nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de votre aide. Que ces mots se répandent indiscutablement à travers tout les moyens de communication mis aujourd'hui à notre disposition, réseaux sociaux, presse, radio, télé... Mais aussi et surtout, de vos signatures!

Et si c'était vous ? Si cette perte vous touchait personnellement ? 

Par'anges, un peu d'encre sur du papier et un espoir de reconstruction pour tout ces parents endeuillés que la vie n'a pas épargné. On pense que ça n'arrive qu'aux autres, jusqu'au jour où les autres c'est nous...  

Merci de votre aide! 

 

Une mam'ange parmis tant d'autres.

 



Emma compte sur vous aujourd'hui

Emma CANDIDO a besoin de votre aide pour sa pétition “Par'anges ; De l'encre et du soutien”. Rejoignez Emma et 2 236 signataires.