Soutenir le projet BD au collège René Cassin de Gond Pontouvre en Charente

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Mise à jour du 06 avril : Les choses évoluent dans le bon sens. Le projet BD resterait dans l'établissement sous une autre forme, avec des aménagements d'horaires supplémentaires. Le partenariat avec la Cité et les auteurs existerait toujours. Rien d'officiel pour le moment. En attente de la validation du DASEN. Nous vous tiendrons informés dès que cela sera validé, à moins que le collège ne le fasse avant. Merci à tous pour votre mobilisation !

 

Mise à jour du 30 mars : Des propositions ont été faites au collège. Les enseignants sont en réflexion. Nous vous tiendrons informés. Nous restons mobilisés. Continuez de signer !

 

Monsieur Bourget, Directeur Académique des Services de l'Education Nationale de Charente.

Vous avez décidé de supprimer l'Action Educative autour de la BD proposée par les enseignants du collège René Cassin de Gond-Pontouvre depuis 5 ans en partenariat avec la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulême. Donc vous décidez de ne pas soutenir les enseignants investis, les auteurs impliqués, les élèves appliqués.... quel paradoxe.

Nous demandons à ce que vous reconsidériez votre décision.

Vous vous appuyez sur la réforme du collège. Or les élèves de ces classes ne sont pas sélectionnés sur dossier scolaire, ce sont des élèves lambda. Leur niveau est varié. Des élèves en difficultés en primaire se sont révélés dans ces classes. De plus, la réforme prône l'interdisciplinarité : ces enseignants travaillaient déjà en interdisciplinarité avant l'application de la réforme... 

Vous validez les classes à section sportive, les CHAM (classes à horaires aménagés musique), arts plastiques mais pas la BD... ? A Angoulême ? Cité de l'Image? du Festival International de la Bande Dessinée ? de la CIBDI ? A Angoulême, véritable vivier d'auteurs et de professionnels de la BD ? 

Vous n'êtes pas sans ignorer que ce projet va exister à la rentrée prochaine dans un collège public parisien ? en partenariat avec la CIBDI. On expérimente le projet sur la région, on vérifie qu'il fonctionne bien, que les résultats sont positifs aussi bien pour les élèves que pour l'équipe enseignante et puis on décide de le laisser partir ailleurs.... Incohérence... Votre seule réussite sera de démotiver les enseignants et les élèves.

Nous savons tous que la réforme est nationale. Mais si par exemple, Paris autorise les CHAM, les CHAT (théâtre), les CHAS (excellence scolaire, réussite scolaire et éducative) pour les sportifs de haut niveau... et maintenant la BD... Angoulême, elle,  n'autoriserait plus la BD ?

Votre décision n'a pas de sens.

Nous vous demandons de laisser les enseignants vous exposer leurs différentes propositions, de prendre le temps de les écouter. De nombreuses solutions existent si seulement vous preniez le temps de réfléchir en concertation avec eux.

Ils sont ouverts à toute discussion qui aille dans le bon sens.

Si vous ne le faîtes pas, nous considérerons que votre démarche est personnelle et nous nous tournerons vers d'autres instances plus compétentes.

 Nous restons mobilisés.

Les parents d'élèves des classes BD du collège René Cassin de Gond-Pontouvre, en colère devant tant d'injustice et d'incohérence et ayant certainement plus de connaissances pédagogiques que vous ne le laissez supposer.

 



Parents d'élèves du Collège René Cassin de Gond Pontouvre (16) compte sur vous aujourd'hui

Parents d'élèves du Collège René Cassin de Gond Pontouvre (16) a besoin de votre aide pour sa pétition “Pétition : Soutenir le projet BD au collège René Cassin de Gond Pontouvre”. Rejoignez Parents d'élèves du Collège René Cassin de Gond Pontouvre (16) et 302 signataires.