Ouvrir la concurrence pour mettre fin à la vie chère aux Antilles et en Guyane

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Parce que les frais d’approche, l’octroi de mer, les coûts d’exploitation ne parviennent plus à masquer la véritable cause de la vie chère.

Parce qu’en réalité, le problème vient également de la situation monopolistique, dont est imprégné le commerce de la grande distribution.

Parce qu’en réalité, il n’est pas raisonnable de demander à des entreprises présentes en amont et en aval de la chaine de distribution de s’auto-réguler d’elles-mêmes.

Parce qu’en Outre-Mer, il n’y a pas d’encadrement des prix.
Parce qu’en réalité la vie chère est aussi la conséquence de l’application de marges abusives.

La baisse des prix sur les produits de grande consommation en Guyane n’est pas une aspiration politique ou humaniste mais une nécessité absolue lorsque l'on sait que les deux tiers des guyanais vivent avec moins de 1 000 € par mois.

Il est temps que cela change!
Il est temps de dire non au monopole!
Il est temps de s’ouvrir à la concurrence.
Il est temps d’équilibrer les prix!

Ouvrir la concurrence, c'est contribuer à la régulation des prix aux Antilles et en Guyane. Réagissez avec nous !