NON à l'implantation d'un centre de recyclage de déchets industriels à ST JEAN LE BLANC

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


En fin d'année 2017, nous apprenons, riverains de SAINT JEAN LE BLANC et de ST DENIS EN VAL, l'implantation d'un centre de recyclage de déchets industriels (végétaux, béton, plastiques ...) sur l'ex site des tuileries MONIER sur la Route de Sandillon, entouré de toutes parts par une zone pavillonnaire.


Ce projet a vu le jour sans aucune information préalable tant des citoyens que de nombreux élus qui nous ont confirmé découvrir le dossier. Pourtant ce projet mené en catimini dans le plus total mépris des personnes concernées, véritable déni de démocratie, génère des nuisances majeures pour l'environnement alors même qu'il est loin d'avoir atteint sa pleine activité.


Ce projet dont le cadre est encore très imprécis puisque on ne sait pas précisément encore les activités qui y seront exercées (quid du plastique, des Combustibles Solides de Récupération (CSR), concassage ou non de béton?). En effet, on ne peut que s’interroger sur la fiabilité des rares informations que le représentant de SGE veut bien délivrer notamment sur les nuisances sonores : - aucune donnée précise sur le niveau des décibels que le voisinage aura à supporter. La question sur le niveau sonore produit par SARAN (lieu de l'ancien site de recyclage des déchets, mis en demeure par le préfet de respecter les conditions d'exercices exigées) est restée sans réponse ce qui ne peut que nous inquiéter. Il en va de même pour les conditions d’exploitation du site : l’engagement du responsable de l’entreprise de ne pas travailler le samedi s’est vite trouvé démenti.


Au -delà du périmètre des activités, cette installation soulève de nombreuses questions de fond :

COMMENT l’agglomération a-t-elle pu envisager une telle activité mitoyenne à une zone pavillonnaire ? à l’heure où tout le monde s’attache à limiter toutes les sources de pollution?

COMMENT l’agglomération a-t-elle pu se satisfaire du seul mode déclaratif pour une ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'Environnement) qui est appelé à traiter les déchets d’une métropole sans compter les autres usagers ? alors que la société installée à Saran, sur un site plus modeste, est soumise au régime d’autorisation ?

POURQUOI l’agglomération n’a-t-elle pas demandée une évaluation environnementale ?

COMMENT l’agglomération a-t-elle pu attribuer ce marché à un groupe dont une des sociétés fait l’objet d’une mise en demeure par le Préfet de respecter les conditions de l’autorisation accordée?


Autant d’éléments qui conduisent à constater que la décision de la métropole a été prise dans un contexte qui ne tient pas compte de l’environnement et des conséquences sur les habitants de ces 2 communes.


Enfin, au delà des multiples nuisances liées directement à l’activité, bruit, poussières, odeurs nauséabondes, sans ignorer tous les autres risques inhérents au stockage massif de déchets végétaux, il faut également souligner les nuisances et risques indirects qui impactent toute la route de Sandillon : l’augmentation très importante du trafic des camions constitue un facteur accidentogène majeur sur cet axe déjà bien chargé. Risque tant pour les automobilistes que pour les piétons et les usagers de tous âges de la future piste cyclable en cours de construction actuellement.


Ce sujet est d’autant plus fort que le projet d’installation du Super U en 2015 a été refusé notamment du fait de l’augmentation du trafic de camions qu’il occasionnerait (pourtant dans des proportions bien inférieures : un supermarché ne reçoit pas plus de 3 ou 4 camions par jour) .


Dernier point d’étonnement : une installation de ce type, appelée à stocker des déchets sur plusieurs milliers de m², sur une zone fortement inondable, est-ce cohérent avec le Plan de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI)?


Nous affirmons notre OPPOSITION totale à ce projet et notre entière détermination à faire entendre notre point de vue par tous moyens à notre disposition.

Nous attendons des élus de la Métropole, de St Jean le Blanc et de St Denis en Val qu’ils stoppent définitivement le projet et ce dans l’intérêt de tous!

 



ASSO compte sur vous aujourd'hui

ASSO ADECAVI a besoin de votre aide pour sa pétition “Orléans Métropole - Elus de Saint jean Le Blanc et de Saint Denis en Val: Non à l'implantation d'un centre de recyclage de déchets industriels à ST JEAN LE BLANC”. Rejoignez ASSO et 402 signataires.