Manifeste pour la tenue d’un « Grenelle pour l’emploi et le travail »

Aujourd’hui, L’emploi et le travail connaissent de profondes évolutions qui font craquer l’architecture des droits individuels et collectifs et menacent notre cohésion sociale.
Le chômage de masse est installé depuis des décennies. L’emploi se polarise entre salariés très qualifiés et travailleurs précaires. Les jeunes, les séniors, n’ont plus accès à des emplois stables. Le développement de plateformes de services entraine une transformation radicale du travail, souvent synonyme de multi activité, de rémunération à la tâche, d’incertitudes.
La révolution continue du numérique, l’intelligence artificielle, le « big data », déclenchent aussi de multiples interrogations. Parallèlement le financement de notre système de protection contre la perte d’emploi n’est plus assuré à terme et notre dialogue social est en crise.

Face à ce constat, oui nous affirmons, qu’il est nécessaire, et possible, d’inscrire la création d’emplois et la reconnaissance du travail au cœur d’un nouveau projet politique. Oui nous pouvons rompre avec la « préférence pour le chômage ». Oui nous pouvons promouvoir un emploi de qualité, pour tous et à temps choisi.

Si les défis sont immenses les opportunités et les espoirs le sont tout autant. Un formidable vivier de travail peut naitre de la transition énergétique, de la protection de l’environnement, d’une société plus soucieuse de « bien-être », d’une meilleure prise en charge de nos ainés…
Il y a urgence : la révolution numérique n’attendra pas, la transition énergétique s’imposera, la transformation des modes de production et de consommation est en marche, l’aspiration au changement n’a jamais été aussi forte.

Comme cela s’est fait au sortir de seconde guerre mondiale, à nous d’inventer un nouveau modèle social,  « à la française », au service d’une économie compétitive et durable. Un système qui intégrera de nouvelles aspirations, notamment des jeunes générations, à plus d’autonomie, à moins d’obéissance pour plus de sens, au partage plutôt qu’à l’accumulation.  

Ainsi nous réclamons la mobilisation de toute la société et demandons, dès le début du mandat du futur Président de la République, l’organisation d’un :
Grenelle pour l’emploi et le travail.

Peut-on croire en effet que des ajustements conjoncturels, aussi utiles soient-ils, puissent répondre par miracle à la multiplicité et la complexité des questions posées ? Peut-on encore croire qu’une mesure isolée, catégorielle résout le problème ?  Nous pensons, au contraire, que le combat pour l’emploi se gagnera à travers une réflexion globale associant toutes les parties prenantes : les employeurs, les administrations et notamment le Service public de l’emploi, les organisations syndicales, les élus locaux, les acteurs de la société civile, sans oublier bien sûr les chercheurs d’emploi et leurs représentants. Et cela, au plus près des territoires et des compétences. Nous pensons nécessaire, aussi, d’organiser cette mobilisation des énergies sur un temps resserré de quelques mois pour aboutir, fin 2017, à un séminaire de consensus.

Mobilisons-nous et ayons le courage de clamer haut et fort cette ambition pour notre pays et nos concitoyens, portés par notre propre audace et la certitude d’un rendez-vous avec l’histoire !

Télécharger le Manifeste

Premiers signataires :

  • Gilbert Aurriac, 1er adjoint au Maire de Mourenx, Président du PLIE du Bassin de Lacq
  • Jean-Louis Bancel, Président du Groupe Crédit Coopératif
  • Michel Bernard, Président délégué Alliance Villes Emploi
  • Xavier Bertrand, ancien ministre, Président de la Région des Hauts de France
  • Geneviève Castellane, Maire, Présidente MDE et Vice-présidente de la Communauté d'Agglomération du Gard Rhodanien
  • Anne-Sophie Condemine, Maire adjointe de Lyon, Présidente MDE du Grand Lyon
  • Marie Pierre Establie d’Argencé, Déléguée générale Alliance Villes Emploi
  • Cynthia Fleury, Philosophe
  • Jacques Florentin, Maire, Président MDE de Val de Lorraine
  • Jean-Baptiste de Foucauld, Coordinateur du Pacte civique
  • Gilles de Labarre, Président de Solidarités Nouvelles face au Chômage
  • Louis Gallois, Président de la Fédération des Acteurs de la Solidarité (ex FNARS)
  • Jean-Claude Guillebaud, Ecrivain, essayiste
  • Alexandre Malafaye, Président du think tank Synopia
  • Maria Nowak, Économiste, ancienne Présidente de l’ADIE
  • Patrick Roger, Adjoint au Maire de Strasbourg, Président MDE de Strasbourg Métropole
  • Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle Aquitaine
  • Jean-Marc Vittori, Economiste, Editorialiste aux Echos

 

Contact : snc@snc.asso.fr
#GrenelleEmploi

This petition will be delivered to:
  • Monsieur le President de la Republique

    Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC) started this petition with a single signature, and now has 4,175 supporters. Start a petition today to change something you care about.