Contre la Norme ISO 16 128 : Des cosmétiques faussement bio

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Que l'on soit ou non pour le bio, qu'on n'y croît ou non, il faut se rendre à l'évidence que le bio compte un marché de plus en plus important, et ce marché est rentré dans le viseur des marques conventionnelles, or ces marques, sont ni plus ni moins en train de nous arnaquer, de nous mentir et de compromettre notre santé


Cette norme est en cours d'élaboration par l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et devrait être adoptée d'ici à la fin de l'année par cet organisme basé en Suisse.


Selon Cosmébio, un cosmétique bio selon la norme ISO 16 128 ne contiendra "pas de minimum d'ingrédients bio", mais il pourra intégrer des "ingrédients chimiques polluants", des "solvants d'origine pétrochimique", des conservateurs comme les parabènes ou le phénoxyéthanol, des parfums synthétiques, des OGM...Elle tolère, également,  la présence de composants sujets à controverse tels que les parabènes, les silicones, le phénoxyéthanol. 


Jusqu'à maintenant, un cosmétique bio se devait de contenir 20% minimum d'ingrédients bio, 95% minimum de bio sur la partie végétale, 95% minimum d'ingrédients d'origine naturelle, 5% maximum d'ingrédients synthétique dans une liste clairment détaillé. Un cahier des charges que ne pouvait pas remplir les marques conventionnelles. 


La norme ne fixant pas de règle concernant l'étiquetage, se sera aux consomateurs d'être vigilant car cette norme permet tout simplement qu'un produit cosmétique soit considéré comme bio et ceux même s'il ne possède qu'1% de produit bio. 


Je ne fais pas cette pétition parce que je suis une fervante défenseuse du bio, je fais cette pétition car si certaines personnes se tournent vers des cosmétiques bio c'est pour éviter les produits polémiques, les produits chimiques, c'est tout simplement pour une question de santé. Or, les marques conventionnelles qui comme d'habitude ne pensent qu'à leurs chiffres d'affaires, vont sortir de nombreux produits bio, qui ne seront bio que par leur nom mais absolument pas par leur composition. 
Je ne vous demande pas de signer parce que vous défendez le bio, je vous demande de signer afin que les marques conventionnelles, les organismes internationaux, nos dirigents comprennent que nous ne sommes pas incultes et que si ils ont un grands champs de décisions, certains comme notre santé nécessite notre consentement. Signez contre cette norme afin qu'elle ne soit pas appliquée.



Saraswati compte sur vous aujourd'hui

Saraswati SARU a besoin de votre aide pour sa pétition “Organisation internationale de normalisation : Norme ISO 16 128 : Des cosmétiques faussement bio”. Rejoignez Saraswati et 139 signataires.