Opposition aux évaluations foncières abusives à Montréal

Opposition aux évaluations foncières abusives à Montréal

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Citoyens MONTRÉALAIS a lancé cette pétition

(English follows)

À l'attention de:

Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal,

Les 18 maires d’arrondissement,

M. Aref Salem, chef de l’opposition officielle.

 

Mesdames et messieurs, 

Les Montréalais ont eu tout un choc en ce mois d’octobre 2022 en lisant leur avis d’évaluation foncière dressé par la Ville de Montréal pour le rôle de 2023, 2024 et 2025. Leur colère et leur indignation sont sensibles.

Les hausses par rapport à l’avis des trois années précédentes sont exorbitantes et scandaleuses : 33%, 47%, voire 70%. Elles ne sont pas motivées par des rénovations. Ces maisons sont ce qu’elles étaient auparavant.

Manifestement l’évaluation est partie des prix de vente sur le marché des deux dernières années de surchauffe immobilière. Or, l’emballement est retombé et les prix sont revenus à leur niveau antérieur. 

Comprenez-vous le caractère inique et indéfendable de cette méthode de calcul ? L’évaluation basée sur des années anormales arrive au moment même où l’anomalie est terminée. Avec la récession qui s’annonce, les prix vont baisser davantage. 

Autrement dit, les propriétaires se verront infliger en 2023-2025 des évaluations devenues fictives au moment où elles s’appliqueront à eux. Ces estimations dépasseraient la valeur marchande des maisons. En définitive, la méthode d’évaluation à la lumière du passé est particulièrement inadaptée alors que le marché se retourne et fléchit. 

Les maisons sont des résidences principales, des demeures familiales. La brutale majoration imposée aux résidents annonce une hausse pénalisante des taxes municipales. Tout cela frappera les résidents au moment même où la situation économique se détériore. 

Veut-on voir les Montréalais écrasés par une taxation irrationnelle vendre leurs maisons à rabais et devenir locataires ou s’installer hors de Montréal ? Clairement une telle approche n’est pas intelligente pour une municipalité. 

Compte tenu que les années 2023-2025 seront comme la période d’avant 2020, voire pires, nous demandons à l’administration de la Ville de Montréal 

  1. de refaire l’évaluation foncière en appliquant les taux d’augmentation de la dernière évaluation faite en temps normal (celle de 2019 qui prenait 2018 comme année de référence), soit 13,6% (c’était 5,8% pour le rôle précédent) (La Presse, 11 août 2022),
  2. de limiter l’augmentation des taxes municipales pour 2023-2025 sur les immeubles résidentiels à 2%, comme en 2021 (La Presse, 14 septembre 2022).

Nous faisons appel à votre sens des responsabilités envers les Montréalais et à vos obligations vis-à-vis d’eux. Des élus ne peuvent cautionner de mauvais coups contre leurs concitoyens. Pensez à eux et écoutez-les. Ne les accablez pas de charges injustifiables, surtout durant une récession.

Signataires :

Diane Boivin, CDN-NDG

Samir Saul, CDN-NDG

 

----------------------------------------------

Against Excessive House Valuations in Montreal

Mrs Valérie Plante, mayor of Montreal

18 borough mayors

Mr Aref Salem, head of the official opposition

 

Dear elected representatives,

Montrealers got quite a shock in October as they received assessments of their homes established by the City of Montreal for the real estate roll applicable to 2023, 2024 and 2025. Anger and indignation are widespread.

Markups on valuations of the previous three years are exorbitant and scandalous - 33%, 47%, even 70%. They are not justified by renovations. Houses are what they were previously.  

Clearly assessments are based on inflated prices set by the tight market of the last two years. We know that the boom is over and prices are back to their former levels. 

Are you aware of the injustice and the indefensible character of this way of valuating houses ? Assessment based on abnormal years came after the abnormality ended. With the looming recession, prices will fall even more.

In other words, home owners will be saddled with assessments for 2023-2025 that will be fictitious when they are applied to them. These estimates will be above the market value of their homes. Clearly evaluations made in the light of the past are particularly ill-conceived when there is a market turnaround and a fall in prices.

Houses in question are main residences and family homes. The sharp rise imposed on homeowners is a foretaste of a steep increase in municipal taxes. These blows will hit them at a time when the economic situation worsens. 

What is the goal pursued here ? Is it to crush Montrealers with irrational taxes and have them sell their homes at a discount, become renters or leave Montreal altogether ? Clearly this is not an intelligent approach for a municipality.

Given that the years 2023-2025 will be like the pre-2020 period, or worse, we ask the administration of the Ville de Montréal

  1. to redo house valuations using rate increases of the last valuation done in normal market conditions (the 2019 valuation took 2018 as year of reference); the rise was 13.6% (5.8% in the previous roll) (La Presse, 11 August 2022),
  2. to limit the rise in municipal taxes for 2023-2025 on homes to 2%, as in 2021 (La Presse, 14 September 2022).

We call on your sense of responsibility toward Montrealers as well as your awareness of the duties incumbent upon you. Elected officials cannot endorse policies harmful to the citizens they represent. Please have them in mind and listen to their voice. Do not heap unjustifiable burdens on them, especially during a recession.

Diane Boivin, CDN-NDG

Samir Saul, CDN-NDG

and many other signatories

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !