Non à la répression et aux arrestations arbitraires à huis clos

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !

Mahmoud Mezhoud
Mahmoud Mezhoud a signé la pétition

“Pétition initiée et adoptée par les participants(e)s au Forum citoyen (virtuel) des Algérien(ne)s à Montréal des 12 et 19 avril“ POUR LA LIBÉRATION IMMÉDIATE ET INCONDITIONNELLE DES DÉTENUS DU HIRAK !

 

▪ Considérant que le pouvoir militaro-répressif a systématiquement eu recours à la violence contre les manifestations pacifiques du Hirak, à brutaliser et arrêter arbitrairement les manifestant.e.s;

▪ Considérant que le président de fait, Abdelmadjid Tebboune, faisant fi des appels de l'OMS et du Haut-Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU pour « la libération urgente des prisonniers politiques et les personnes détenues simplement pour avoir exprimé des opinions critiques ou dissidentes », a gracié 5000 prisonniers, mais pas un seul détenu ou condamné du Hirak;

▪ Considérant que le Hirak a volontairement suspendu ses manifestations publiques, dès le signalement des premiers cas de la pandémie Covid-19 sur le territoire national;

▪ Considérant que des militants politiques, associatifs et activistes du Hirak continuent de faire l'objet de harcèlements judiciaire et policier, d'intimidations, d’arrestations, de kidnappings et de détentions arbitraires, au mépris des lois garantissant la liberté d'expression et de manifestation;

▪ Considérant qu’en procédant à ces arrestations arbitraires, les tenants du pouvoir, obsédés par la survie du système et la préservation de leurs privilèges indécents, profitent de manière ignoble du confinement imposé par le contexte tragique de la crise sanitaire, pour tenter de briser le Hirak, au lieu de mobiliser tous les moyens de l’État et potentialités du pays contre la pandémie du Covid-19;

▪ Considérant l’escalade des mesures arbitraires contre la liberté d’expression, à travers notamment : les arrestations illégales de journalistes dans l’exercice de leur métier et de simples citoyens exprimant une opinion libre sur les réseaux sociaux, et l’étouffement des médias réfractaires par la censure et la pression économique;

▪ Considérant les simulacres de procès organisés à huis clos par une justice aux ordres pour jeter des citoyens innocents dans les geôles du pouvoir, au mépris de leurs droits constitutionnels et de toutes les chartes et conventions internationales relatives aux droits civiques et politiques que l’Algérie a dûment signées et ratifiées.

Nous, signataires de la présente pétition

Attirons l'attention de l'opinion des défenseurs des libertés et des droits de l'homme dans le pays et dans le monde sur la campagne de répression qui sévit actuellement en Algérie;

Condamnons l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire pour réprimer des citoyens n'ayant fait qu’exercer pacifiquement leurs droits garantis par la loi;

Réclamons la cessation immédiate de la campagne de harcèlement et d'intimidation dont font l'objet les activistes du Hirak;

Exigeons l’acquittement et la libération sans condition de tous les détenus d’opinion et militants politiques, poursuivis ou emprisonnés dans le cadre de leur engagement citoyen dans le Hirak.