Contre les abus de pouvoir de la DPJ et de la DYP sur l’adoption forcée.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


english version of the video :
https://www.facebook.com/anonmeworld/videos/196437857475218/


Vous savez sans doute, La DPJ est le seule Système au Québec à « s’occuper » de nos enfants…
C’est donc un système sans compétition, un système sans âme ou on sous-estime la logique humanitaire. Disposant d’énormes moyens pour parvenir à ses fins la DPJ est animé d’une logique de gestionnaire …

Ecce vraiment cela que nous voulons pour nos enfants …

Il a été démontré qu’il y avait eu une énorme inflation des cas de DPJ.

Le tout à cause d’un manque d’expérience flagrant des travailleurs sociaux et aussi à cause de l’attitude de l’organisme qui tient à faire valider chaque décision par la justice.
Ce qui judiciarise très tôt l’enfant. (L’enfant est donc dans le système la roue peut commencer à tourner pour lui)

donc étant donné qu’on place plus d’appels à la DPJ et qu’on judiciarise plus de gens … les familles d’accueil ou l’on aurait pu redonner une base solide a l’enfant afin qu’il s’accomplisse et qu’il regagne confiance en lui , sont donc pleines … Alors L’enfant qui n’a qu’un petit problème de comportement se fait envoyer dans un centres de la jeunesse et de la famille comme le centre Batshaw ici à Montréal.

Un centre ou l’enfant sera en constante frustration puisqu’il ne méritait définitivement pas la prison … et ces centres sont tout comme,… on y retrouve des cellules et du matin au soir votre horaire est faite en conséquences que vous n’avez pas une seconde pour penser a autre chose que ce qu’ils veulent vous faire penser …

un centre ou les enfants régressent , se révoltent , s’opposent … le tout développant des problèmes de comportement du aux évènements comme : placement / déplacement dans une famille , deuil d’un parents , perte d’attachement , et souvent il finissent par être médicamenter …

Dans un Système aussi arbitraire que celui-là , ou il n’y a aucune compétition la DPJ reste chef et maitre de ses actes ignobles …
Même s’il a la complicité des medias , des élus démocratiques , des juges et de la police … puisque la DPJ leur Créé des CLIANTS La DPJ reste impunis …

il est grand temps de se lever ,.. et de montrer notre appuie a ces familles qui sont brisé chaque jours pour le simple profits d’un système capitaliste de vol d’enfants … qui ont comme complice le SPVM … …

aidez-nous à leur donner le soutiens morale qu’ils méritent pour se tenir debout contre ce Système !




Chaque adoption génère entre 20 000 $ à 60 000 $ pour les services sociaux, de plus les faits sont tenus dans l'ombre des médias. On entend parler peut-être parler de seulement 1 % des cas dans les médias de masse.

Plusieurs parents ne le savent pas, mais 1 enfant sur 5 qui est dénoncé à la DPJ l’est par les employés de l’école qu’il fréquente. Alors, si vous tenez à garder vos enfants, assurez-vous ne jamais laisser la destinée de votre enfant « Entre les mains de l’école » parce que, si vous n’y prenez garde, ils pourraient s’imaginer des choses sur vous et, de fil en aiguille, vous faire perdre la garde légale de votre enfant… l’horreur, quoi.

Grande frustration parentale

Outre l'aspect légal, il semble que d’autres éléments concernant les procédures auprès du DPJ amènent des frustrations chez les parents.

Plusieurs d’entre ceux dont les enfants sont pris en tutelle critiquent le traitement des plaintes.

"En fin de compte, on dirait que les plaintes ont pour seul effet de punir les parents, proteste Mme Bouchard."

Les plaignants ont souvent l'impression de se retrouver sur une sorte de liste noire. En plus, l’endroit où l'on dirige nos plaintes importe peu, car ce sont tous des vases communicants. J’ai même reçu un appel d’une femme qui avait déposé une plainte au protecteur du citoyen.

Or, lors de sa rencontre avec celui-ci, à sa grande surprise, le protecteur du citoyen( ) l’ombudsman avait invité trois représentants du DPJ pour recevoir la plainte.

L’ombudsman couche-t-il dans le même lit que le DPJ?»

Qui plus est, 13 % des signalements proviennent de la communauté.

Ça prouve que le Québec est rempli de dénonciateurs qui ont un pouvoir parfois démesuré pour briser la vie de petites familles probablement déjà fragiles.

 

Pour ce qui est des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw.

 

Conformément à la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), la directrice de la protection de la jeunesse des Centres de la jeunesse et de la famille Batshaw (Centres Batshaw) :

 

Leurs champs d'action sont supposés :

1 — Intervenir en protection de la jeunesse

2 — Reçoit et traite les signalements (appels provenant de la population ou de professionnels nous informant qu'un enfant est en besoin de protection);

3 — Décide si la sécurité ou le développement d'un enfant est compromis;

4 — Décide de l'orientation de la situation de l'enfant (mesures à prendre pour corriger la situation, sur une base volontaire ou par le recours au tribunal);

5 — Voit à ce que les mesures volontaires ou ordonnées soient appliquées et qu'elles soient suivies par les professionnels habilités;

6— Révise les situations et décide de la fermeture des dossiers de protection.

 Mais si l'on pousse un peu les recherches auprès des familles...

Ils produisent de fausses allégations au sujet des parents. Ils sont certains d'immunité envers la cour.Comme vu leurs dernières histoires en justice.

Batshaw a eu des démêlés en court et a déjà même allé jusqu'à dire : que les adolescents n'auront pas les soins nécessaires par manque de fonds !

Ce qui est totalement un exemple de négligence...

Ils négligent les adolescents, qui sont conduits à plus haut risque de dépressions. Sans mentionner, que cela vient qu'à créer un cercle de judiciarisation et d'incarcération quand ces jeunes seront plus vieux.

Les familles sont abattues, ils ont peur de Batshaw, ils se sentent intimider par les procédures de court. Ils en viennent même jusqu'a accepter les petits blâmes sur eux en souhaitant que le tribunal soi clément, ils en viennent qu’à perdent espoir...

(En s'isolant, ils déménagent dans de plus petites résidences vues qu'ils ont perdu leurs enfants, donc ils s'isolent et entrent dans un procédé d'abandon obligatoire de leur souvenir laissé derrière eux dans l'ancienne habitation de la famille quand elle était complète.)

S’isolent encore plus par la peur de Batshaw, pendent qu'eux reçoivent un montant qui peux varier de 20 000 à 60 000 par enfants... Ces enfants seront envoyés plus tard dans des familles, ou les recherches d’antécédents criminels ne seront même pas effectuées sur les nouveaux tuteurs légaux. Ils ne peuvent même pas assurer qu'ils ne seront pas placés dans une famille de gens non violents ou même pire qu'ils ou elles pourraient être vendues dans un marché d'enfants !

 

Droit à un avocat

Un autre point décrié par les pères et mères qui livrent bataille contre le directeur de la protection de la jeunesse est le manque d’efficacité des avocats de l’aide juridique dans ce genre de cause.

 

Les décisions sont prédéterminées, et ce, même avant que les parents voient le juge...

 

Des plus, les procédures épuisent les parents financièrement et ils s'isolent.

Le plus part du temps, le tout est fait par des allégations non fondées de la DPJ ou du DYP.

L'avocat en droit de la jeunesse : M. René Binet : dans une entrevue téléviser a dis :

sa me fais rire parce que : à chaque fois que j'ai eu des jeunes dont les parents travaillaient dans un centre jeunesse ils se battaient bien fort pour ne pas que leur enfants rentre dans une famille d’accueil ...

LA DPJ
: C'est un système sans compétition
qui dispose d'énorme moyen
animé dune logique de gestion
qui sous estime la logique humanitaire
et définitivement il n'y as pas D’âme a ce système ...

As affirmé M René Binet Avocat en droit de la jeunesse

Cette pétition, venant de tous ces gens qui ont signé on vous demande (DPJ, DYP, SPVM et/ou toute autorité supérieure ayant un rôle à jouer.): cessez les allégations non fondées envers les familles, cessez votre acharnement à détruire ces mêmes familles, simplement pour les bénéfices économiques dont vous profiterez, tentez de comprendre les problématiques que vivent ces familles et aidez-les. Leur prendre leurs enfants, les forcer à tout abandonner ne règle en aucun cas les problèmes ni de la famille, ni de l’enfant.

 

On vous demande de cesser L’immunité que jouissent les membres de la DPJ DYP SPVM envers les actes criminels dont ils sont complices ou directement reliés.

 

L'union fait la force ! Continuons de nous unir pour l'amour des enfants afin de les protéger davantage et de leur donner le droit de s'épanouir selon leurs réels potentiels entourés des gens qu'ils aiment, dont leurs parents et leurs grands-parents !

 

Signiez pour eux et elles qui se battent corps et âmes afin de garder leurs familles unies.




expose DPJ/DYP compte sur vous aujourd'hui

expose DPJ/DYP QUEBEC a besoin de votre aide pour sa pétition “Op Expose DYP / DPJ Quebec : Contre les abus de pouvoir de la DPJ et de la DYP sur l’adoption forcée.”. Rejoignez expose DPJ/DYP et 62 signataires.