Support the initiatives for Aleppo and peace in Syria

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Mettons fin à « la pire tragédie humanitaire du 21ème siècle » / Soutenons les initiatives pour Alep et la paix en Syrie

Support the initiatives for Aleppo and peace in Syria

Such atrocities are an affront to the human conscience. There is, more than ever, an urgent need to put an end to the hostilities in Aleppo. The regime’s supporters, starting with Russia, cannot let this happen and accept a strategy based on revenge and systematic terror without running the risk of becoming accomplices to the crimes.

Full light must be shed on the suffering inflicted on the civilian populations of Aleppo.

We call on the UN to immediately use all mechanisms available to establish the truth about what is happening in Aleppo and on the international community to ensure that these crimes do not go unpunished.

«Ceci est peut-être mon dernier appel. Sauvez les habitants d’Alep. Sauvez ma fille»

L’ambassadeur français auprès de l’ONU, François Delattre, a indiqué que Paris avait officiellement demandé mardi 13 décembre une « réunion immédiate » du Conseil de sécurité de l’ONU sur « la pire tragédie humanitaire du 21ème siècle » qui se déroule à Alep, en Syrie. « Nous devons tout faire mettre fin à l’effusion de sang, pour évacuer la population en toute sécurité et aider ceux qui en ont besoin ».

 «Tous les enfants d’Alep souffrent. Tous sont traumatisés, a déclaré Radoslaw Rzehak, chef de l’Unicef à Alep. Je n’ai jamais vu une situation aussi dramatique que celle qu’ils vivent. Certains enfants, qui ont 5 ou 6 ans, considèrent normal d’être bombardé, de devoir fuir, d’avoir faim, de se cacher dans des bunkers.»

A Genève, Stephen O’Brien, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, a déclaré que près de 16 000 civils avaient fui Alep-Est « au cours des derniers jours », évoquant une situation « alarmante et effrayante ». « L’intensification des combats au sol et les bombardements aériens aveugles au cours des derniers jours auraient tué et blessé des dizaines de civils » alors que plus aucun hôpital ne fonctionne et que « les stocks alimentaires sont pratiquement épuisés », a-t-il déploré. Des milliers de civils ont été forcés de fuir vers d’autres parties de la ville.

« Parallèlement, a ajouté M. O’Brien, les bombardements aveugles de zones habitées par les populations civiles (...) se poursuivent sur Alep-Ouest [contrôlée par les forces gouvernementales], tuant et blessant des civils, et déplaçant plus de 20 000 personnes ces dernières semaines. »

Le Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a fait état de 82 exécutions sommaires imputées à l’armée et aux milices qui lui prêtent main forte dans les quartiers repris aux insurgés. « Les informations dont nous disposons parlent de gens tués en pleine rue dans leur fuite ou chez eux. Il pourrait y en avoir beaucoup plus », a souligné son porte-parole, Rupert Colville. Selon lui, le dernier réduit des insurgés qu’il décrit comme un « lieu infernal » fait moins d’un kilomètre carré et sa prise est imminente.

«Les gens courent sans savoir où aller. Il y en a qui sont enterrés vivants sous les décombres, d’autres qui sont blessés dans les rues. Personne ne peut les aider, les bombardements ne s’arrêtent pas. C’est le jour du jugement dernier, une extermination, croyez-moi», dit un habitant du quartier de Khalasseh.

Toute la lumière doit être faite sur les souffrances infligées aux populations civiles à Alep.

Les Nations unies doivent utiliser sans délai tous les mécanismes, qui permettent d'établir la vérité sur ce qui se passe à Alep et  la communauté internationale doit faire en sorte que ces crimes ne restent pas impunis.

Il faut au plus vite que règne la paix en Syrie.

 



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “ONU : Support the initiatives for Aleppo and peace in Syria (Soutenons les initiatives pour Alep et la paix en Syrie)”. Rejoignez N et 760 signataires.