NON AUX HARCÈLEMENTS EN MILIEU PROFESSIONNEL

NON AUX HARCÈLEMENTS EN MILIEU PROFESSIONNEL

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Elodie CAKPO a lancé cette pétition adressée à OMS et à

 

J'ai failli.. Non je l'ai fait mais je reviens encore plus forte..
Ça m'a rongé toute la journée puis j'ai décidé de mettre les pieds dans les plats. Tant pis...Une fête disent-ils de travail, alors même que le travail, dans mon milieu est totalement décousu. Le harcellement sexuel en milieu de travail, même à mon âge a encore droit de cité avec des humiliations de tout genre y compris la baisse de l'estime de soi. Et ça, du plus haut vers les petits chefs de bas étages que sont les rédacteurs en chef et sous chefs. Et dire qu'il y a des femmes parmi nous qui se laissent faire. Viol, harcèlement moral et sexuel...j'en ai marre. Dites moi comment on célèbre le 1er mai dans une maison où la religion de tous est devenue le silence dans la frustration? C'est sous ces mots que s'est indigné la journaliste béninoise #Angela Kpeidja. 

Pour  les quelques unes d'entres nous qui avons pris par la presse savons ce qui se passe. Des <<tu viens chez moi où tu ne passe par à l'antenne>>. Je me rappelle encore de cette époque où l'on nous disait << il faut sortir la voix de la poitrine pas de la gorge. Passe à la maison pour un exercice de diction>>. Une histoire de #bite qui se termine en #pipe. Le pire c'est que certaines jeunes Femmes passent de bureau en bureau et se donnent facilement à tous les chefs sans jamais connaître le sacré cœur du micro.

Vous allez l'a traité de tout les noms mais nous nous lui disons chapeau. Elle a dit tout haut ce que nous passons bas. Ce mal qui ronge les femmes de jour en jour. Si le procureur peut se saisir de cette affaire beaucoup de femmes seront délivrés. Mais il faudrait attaqué le problème depuis sa racine : commencer par ces institutions à l'UAC. Derrière chaque profil Facebook de femme commercialisant de jus d'ananas, de baobab et autres il y a une jeune femme dont le rêve a été brisé.

Fière de cette dame qui a eu le courage de dénoncer ses actes malveillants , en le faisant elle aide les autres femmes qui n arrivent pas à briser le silence ou ceux qui cèdent à ce harcèlement parcequ'elles doivent manger .

Je dis un grand ������� à une grande dame.

Et que cela sert de leçon à tous les autres entreprises .

On crie haut et fort:

DU RESPECT POUR LA FEMME.

#NONAUXHARCELEMENTSENMILIEUPROFESSIONNEL

#TousderriereAngela

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !