Sauvons la transfusion sanguine française

Sauvons la transfusion sanguine française

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Le 20 octobre 2021

Les personnels de l’EFS et les organisations syndicales représentatives nationales (CFDT, FO et SNTS-CFE-CGC), tirent la sonnette d’alarme.

Suite à la non-application du SEGUR-santé1 à l’EFS (seul établissement public de santé d’importance vitale « oublié » par l’Etat) et à la politique de diminution d’effectifs mise en place depuis des années, l’EFS n’arrive plus à recruter, n’arrive plus à fidéliser son personnel.

 La vacance de postes explose ! Ce sont plus de 300 postes qui manquent au niveau national.

Aujourd’hui, les conséquences sont graves : collectes annulées toutes les semaines, analyses biologiques transférées de site en site, fermetures de sites de collectes… La pandémie n’est pas seule responsable.

Jamais une telle situation ne s’est produite depuis la création de l’EFS.

Les stocks de sang sont descendus en dessous des seuils critiques ces dernières semaines (75 000 poches de sang pour un besoin de 100 000 poches).

Nous, signataires de la pétition, sommes attaché.e.s au modèle transfusionnel français : bénévolat, volontariat, anonymat, gratuité du don. Ce modèle est reconnu mondialement pour son éthique, la qualité de ses produits, sa sécurité et le professionnalisme des personnels ! Nous, signataires de cette pétition, exigeons qu’il le reste !

Pour cela et pour mener à bien sa mission d’autosuffisance, l’EFS a besoin de donneurs, mais aussi d’effectifs en nombre suffisant, rémunérés à la hauteur de leur travail et de celle de la fonction publique hospitalière (SEGUR), et qui permette de respecter, enfin, la législation du travail.

Il doit être mis fin à cette distorsion salariale entre public/privé et EFS, qui met fortement à mal le recrutement, les conditions de travail et donc la continuité d’activité de l’EFS.

Nous, signataires de cette pétition, demandons au Gouvernement d’agir, d’agir vite pour la survie de l’EFS et celle de l’éthique du modèle transfusionnel français. L’avenir de l’EFS en dépend.

Pour sauvez l'EFS, signez la pétition et faites-la signer.

Benoît Lemercier - Carole Foratier pour la CFDT.

Annick Venzal - Steeve Perno pour FO.

Daniel Bloom – Patricia Anceau pour le SNTS-CFE-CGC.

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !