Pour une naissance respectée ! Une femme = une sage femme

0 a signé. Prochain objectif : 75 000 !


Le 11 novembre 2020, Anna Roy, sage-femme et chroniqueuse dans l'émission La Maison des Maternelles sur France 4 et autrice du podcast Sage-meuf lançait un appel sur les réseaux sociaux avec un message clair : 1 femme, 1 sage-femme en salle de naissance.

Pourquoi ? 

La naissance, c’est la venue au monde d’une nouvelle personne, c’est un moment si important... Si important pour celui ou celle qui vient au monde, pour la femme qui accouche, pour les familles, pour les soignants qui sont là, pour la société toute entière. La naissance est un acte fondateur, l’affaire de tous

Aujourd’hui, les femmes et leurs familles ont trop souvent affaire à une maltraitance institutionnalisée.

Dans un texte percutant, Anna Roy reconnaît avoir maltraité des femmes et leurs familles, malgré elle. Sans se dédouaner et grâce à ce hashtag #jesuismaltraitante, Anna tend la main à toutes ces mères qui subissent le manque cruel de moyens des maternités, à toutes les femmes qui subissent les insuffisances de notre système de santé. 

Avec cette pétition, nous vous proposons de soutenir les sages- femmes (et plus largement tout le personnel soignant engagé au moment de “l’avant-pendant-après” naissance). 

En la signant, vous participez à demander à Monsieur Emmanuel Macron, président de la République et Monsieur Olivier Véran, ministre de la santé, de changer la norme, de donner les moyens aux sages-femmes et à leurs collègues de restaurer l'humanité en salle de naissance, en suites de couches, en ville, partout.

C'est simple, nous demandons notamment que pour chaque naissance dans ce pays, une sage-femme puisse accompagner la future mère de A à Z pendant son travail et son accouchement.

En France, en 2020, une sage-femme s'occupe actuellement en moyenne de 3 patientes par garde (et souvent plus). Une hérésie quand on connait les besoins fondamentaux d'accompagnement d'une femme en travail.

A ce jour, en suites de couches, une sage-femme peut prendre en charge jusqu’à 25 (!!!) nouvelles mères.

Il est temps d'arrêter l'hémorragie, que le personnel soignant et la population se rassemblent pour demander à ce que le paradigme de la naissance change, enfin, en France. 

SI vous faites partie des 750 000 femmes qui donnent naissance chaque année dans notre beau pays, alors vous êtes concernées par ce texte.

Si vous avez perdu un bébé, avez eu recours à une IMG ou avez fait une fausse couche alors vous êtes concerné.e par ce texte.

Si vous avez eu recours à une IVG alors vous êtes concernée par ce texte.

Si vous faites partie des conjoint.e.s de ces femmes, alors vous êtes concerné.e.s par ce texte.

Si vous avez donné naissance dans des conditions optimales et que vous connaissez les bienfaits d’une naissance respectée, alors vous êtes concernée par ce texte.

Si vous avez donné naissance dans des conditions délicates, que vous n’avez pas été respectée dans vos choix, alors vous êtes concernée par ce texte.

Si vous avez vu vos sœurs, vos cousines, vos amies subir les conditions parfois difficiles en maternité, alors vous êtes concerné.e.s par ce texte.

Si vous n’avez pas d’enfants, n’en voulez pas, mais avez entendu vos mères, vos tantes, votre entourage, raconter avec courage leur histoire d’accouchement, alors vous êtes concerné.e. par ce texte.

Si vous êtes soignant.e. et que tous les jours vous jonglez avec les moyens du bord alors vous êtes concerné.e par ce texte.

Votre histoire est importante. Que ce soit ce que vous avez vécu en salle de naissance, ou en suite de couche, ou bien le désarroi que vous ressentez le soir en posant votre blouse au vestiaire ou seule devant votre tableau rouge des sonnettes… 

Livrez votre histoire, écrivez-là, filmez-là, dansez-là et partagez-là avec les # suivants :

#Jesuismaltraitante

#Jesuismaltraitant

#Noussommesmaltraités

Afin qu’enfin, un jour, toutes les naissances soient respectées!

Joignez-vous à nous, signez cette pétition, partagez-là un maximum autour de vous et sur vos réseaux sociaux.

Merci pour nous, merci pour elles et merci pour eux, nos futurs bébés.


Anna Roy, sage-femme, chroniqueuse à La maison des Maternelles et auteure (livres, podcast Sage-meuf

Clémentine Sarlat, fondatrice et productrice du podcast La Matrescence

Clémentine Galey, fondatrice et productrice du podcast Bliss

Alison Cavaillé, fondatrice de la marque Tajinebanane 

Agathe Lecaron, journaliste et présentatrice de l’émission La Maison des Maternelles