IMMOBILISME ou ACTION ?

IMMOBILISME ou ACTION ?

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Seconde semaine de confinement et le pic de l'épidémie approche.

Et après ?

Le pic passé, l'épidémie ne sera pas finie car le confinement a étalé la courbe des contaminations et elles seront encore nombreuses après. Même si d'aucun prétende que la plupart des cas sont bénins, le nombre de décès qui augmentent tous les jours dans le monde contredit cette assertion.

Nos gouvernants bien conseillés mais peut-être pas par les plus compétents, restent sur un confinement dur et prolongé et préparent un plan de relance économique faramineux qui va obérer les finances du pays pour trois générations.

Mais comment ne pas regarder ce que font les autres ?

De grandes nations industrialisées ont pris le problème différemment : Ne confiner que les malades et les sujets à risque en testant TOUTE la population.

Des nouveaux tests arrivent sur le marché avec des start-up qui ont mis au point des test sérologiques de dépistages de type glucomètre (en Ille et Vilaine et autres), également un test de dépistage rapide en moins d'une heure va être dispo !

Débloquons rapidement des fonds afin de permettre la généralisation de leurs produits ! Faisable en moins de 2 mois si on y met les moyens plutôt que de continuer à nourrir des consortiums qui n'ont pas de compétences dans le domaine et qui vont mettre des mois à nous trouver une solution.

Formons également le personnel soignant, certains Ehpad se sont organisés et ont testé tous leurs résidents et personnel en moins de 6 jours !!

" Impossible n'est pas français !" 

Aujourd'hui, nous sommes totalement dépendant de l'étranger même pour des productions sensibles.

De plus, même quand des médecins à la compétence reconnue, proposent des solutions innovantes, elles sont mises au rebut sans autre forme de procès parce qu'elles n'entrent pas dans les projets de certains lobbies.

Au total, après 3 mois de pandémie, nous sommes dans la merde !

Économie à l'arrêt, hôpitaux surchargés voir submergés avec des personnels au bord du burn-out.

Et pour couronner le tout, des gouvernants qui chacun leur tour, y vont de leurs âneries télévisuelles ! Mais qui pourra leur expliquer que l'humour c'est comme la médecine, cela relève de vrais professionnels !

Cependant, il y a un espoir ... le vaccin dans 18 à 30 mois au mieux. En attendant on continue à jouer aux gendarmes et aux voleurs pour maintenir un confinement de moins en moins complet ?


NON !! Il faut obliger ce gouvernement à bouger les lignes.

Le traitement par Plaquénil/Azithromycine a montré son efficacité avec il est vrai, des effets secondaires que l'on peut prévenir, et aussi des résistances avec une évolution défavorable, le plus souvent liée au comorbidité. Pourquoi ne pas laisser les gens choisir en toutes connaissances de cause. En donnant une information claire et étayée par les arguments scientifiques.

Le Plaquénil (HydroxyChloroQuine)est utilisé depuis plusieurs décennies comme immuno modulateur dans les maladies à auto-anticorps comme la Polyarthrite Rhumatoïde, le Lupus, la maladie de Sjögren ...etc, et on sait que le passage aux formes graves voire sévères de l'infection au Covid19, est lié à l’augmentation de l'IL10 et la baisse de l'IL2, déséquilibre qui est améliorée par le Plaquenil.


Mais pour traiter, il faut diagnostiquer et isoler les malades ou les porteurs sains. Pour cela il faut tester toute la population et vérifier aussi l'état sérologique pour reconnaître les personnes "immunes" ayant guérie de la maladie et possédant un taux d'anticorps protecteurs qui pourront reprendre leur activité sans risque.


Pour cela, il va falloir prendre des décisions claires et les mesures qui les accompagnent.

Mais surtout mobiliser TOUS les moyens disponibles : Hospitalisation privée qui est mise sur la touche alors que le matériel et les compétences sont là.

Les praticiens de ville à même de pratiquer les dépistages avec l'aide du réseau de laboratoires urbains.

Cela dégagerait beaucoup de patients du système hospitalier et permettrait une prise en charge de qualité de TOUS les patients sévèrement atteints.

En Résumé :

  1. Permettre aux patients d'avoir le choix du traitement après une information claire et en laissant ainsi un maximum de patient à domicile

  2. Dépister précocement les malades et les porteurs sains et les isoler dans des centres de vacances ou des hôtels actuellement vides ce qui leur donneraient un peu d'activité et une bulle de survie mais sur la base du volontariat, sans réquisition !

  3. Reconnaître les sujets immuns qui peuvent reprendre leurs activités et aider les autres

Ce n'est pas des propos de grand "YAKA" mais une analyse claire, étayée par les post précédents et qui ne dépends que d'une volonté politique et d'une organisation perturbant le "jacobinisme" des énarques parisiens, doctrine qui tend à organiser le pouvoir de façon administrative et centralisée et à le faire exercer par une élite d'experts qui étendent leur "compétence" à tous les échelons.


Sans quoi nous continuerons à nous confiner jusqu'au 14 juillet et nous ne limiterons pas le nombre de morts avec en prime le prix d'une crise économique qui nous précipitera vers le tiers monde !Mobilisons-nous pour obliger ce gouvernement à prendre ces mesures et à bousculer leurs directions ministérielles et les services de l'état et à revenir sur 30 ans de centralisation, de pénuries et de restriction qui ont fermé tant de lits hospitaliers aujourd'hui manquants, dans le seul but de maintenir une pseudo paix sociale !!

Un médecin en colère

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !