Soutenez l'allongement des délais légaux à 14 semaines pour l'avortement en France !

0 a signé. Prochain objectif : 50 000 !

Quand elle atteindra 50 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !
Quand elle atteindra 50 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !

Bonjour, 

Je suis Sarah Durocher, co-présidente du Mouvement français pour le Planning familial. Chaque année, nous accueillons plus d’un demi-million de personnes. Au quotidien, nous accueillons des femmes de tous âges et de toutes catégories socio-professionnelles qui demandent à avorter au-delà du délai légal français. Ces personnes viennent au Planning pour un test de grossesse, une échographie ou encore parce qu’elles y ont été orientées par des professionnel.le.s de santé.

Le préservatif a craqué. Je suis allée chercher une pilule d’urgence. Deux semaines plus tard, le test était négatif. J’étais soulagée… Au bout d’un certain temps, j’étais inquiète de ne pas voir mes règles arriver. Il a fallu encore une dizaine de jours pour que j’aie un rendez-vous pour l’échographie en vue d’avorter. Et là mon angoisse s’est confirmée. J’étais à plus de 14 semaines. (...) C’est là qu’on m’a expliqué que j’avais probablement fait mon test de grossesse trop tôt.” Emilie, 23 ans

Faux négatifs lors d’un test de grossesse, difficulté à prendre rendez-vous dans les dernières semaines du délai, émergence des violences dans le couple, leurs histoires sont toutes différentes. Il faut les écouter. Ces personnes souhaitant mettre fin à une grossesse doivent traverser des frontières, ou débourser des sommes très importantes pour avorter dans des pays aux législations plus progressistes, comme l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, où les délais vont jusqu’à 22 semaines de grossesse.

Pour certaines, cela s’avère impossible. Nous ne supportons plus cette inégalité de traitement devant le choix de mener une grossesse à terme. “On en vient à se dire ce truc complètement fou, qu'on va peut-être garder l'enfant parce qu'on n'a pas d'argent”, Annabelle 31 ans. En effet, se rendre à l'étranger n'est pas accessible pour toutes. Précaires, migrantes y compris sans papières, mineures sans l'accord de leurs parents : elles sont nombreuses à vivre la violence d'être forcée à poursuivre une grossesse non-désirée

Monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, madame la ministre déléguée en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances Elisabeth Moreno, cette situation est indigne d’un pays qui se revendique des plus progressistes sur les questions des droits des femmes et de l’égalité. Soutenez la proposition de loi qui allongerait le délai légal de 12 à 14 semaines de grossesse ! Allongez les délais de l’IVG pour permettre à toutes les femmes d’avoir le choix ! 

De nombreuses personnalités du monde politique, artistes et journalistes ont signé le nouveau manifeste des 343. Comme elles, mobilisez-vous avec le Planning familial pour exiger du gouvernement ce changement législatif nécessaire pour la liberté de chacune à disposer librement de son corps.

Faisons de 2021, l’année du choix.



assobc compte sur vous aujourd'hui

assobc BOUTIÈRES CITOYENNES a besoin de votre aide pour sa pétition “Olivier Véran, Elisabeth Moreno : Soutenez l'allongement des délais légaux à 14 semaines pour l'avortement en France ! #planningfamilial #pplivg #343”. Rejoignez assobc et 43 887 signataires.