Protégeons les vulnerables face au COVID-19, le certificat d’isolement doit être prolongé

0 a signé. Prochain objectif : 50 000 !

Eric Billy
Eric Billy a signé la pétition

Monsieur le Ministre de la Santé,

Vous nous aviez protégés face au COVID-19 et nous vous en remercions.

Cependant, nous sommes surpris qu'un décret paru dans la nuit de samedi à dimanche réduise drastiquement la liste des pathologies à risques et donc des personnes vulnérables qui peuvent continuer à bénéficier du certificat d'isolement. Les cohabitants sont également désormais exclues du dispositif.

Nous tenons à rappeler que ces personnes présentent un risque accru d’être admises dans les services de réanimation, de développer de graves séquelles et même de décéder en cas de contamination.

Une reprise en présentiel dès le 1er septembre est précipitée, surtout en plein rebond de l'épidémie, la grande majorité des clusters étant identifiés dans les entreprises, où la circulation du virus est active.

Les personnes à risque et leurs proches sont encore isolés et ne sortent plus ou presque de leurs domiciles par peur et obligation depuis le 13 mars, soit au lendemain de l'allocution du Président de la République, et suivant en cela les conseils du gouvernement.

Aucun vaccin ou traitement n’est disponible pour les protéger et les soigner à l’heure actuelle, elles vont pourtant devoir reprendre le travail sur site avec la peur au ventre. Quant à leurs proches, ils vont vivre avec l'angoisse de rentrer chez eux avec le virus, et de contaminer les vulnérables qu’ils aiment.

Les personnes vulnérables doivent déjà faire face à de lourdes pathologies, avec des traitements contraignants : elles ne pourront pas lutter contre le virus !

Le gouvernement prend un gros risque en obligeant les personnes à risque et leurs proches vivant au même domicile à un retour en présentiel demain, le 1er septembre. Si elles étaient vulnérables au printemps, elles le sont toujours aujourd'hui face à la recrudescence de l'épidémie.

Cette décision, qui va à l’encontre des avis scientifiques et des autorités sanitaires, aura des conséquences tragiques. Le certificat d'isolement n'est pas un choix, c'est une nécessité !

Ainsi, au nom de toutes les personnes à hauts risques de développer une forme grave d'infection de la COVID-19, nous vous demandons d'abroger le décret n°2020-1098 du 29 août et de prolonger le dispositif du certificat d'isolement pour les pathologies mentionnées dans la liste du décret n°2020-521, à minima jusqu'au 31 décembre 2020, et en tenant compte de l'évolution de l'épidémie.

Pour suivre nos actions et trouver du soutien, nous vous invitons à nous rejoindre sur la page Facebook Vulnérables sacrifiés

Merci de l'attention que vous porterez à ces dizaines de milliers de malades.