Pétition fermée

Pour que Piotr Pavlenski conserve son statut de réfugié politique

Cette pétition avait 457 signataires


Piotr Pavlenski artiste activiste, un opposant politique de Vladimir Poutine qui s'est illustré par des performances particulièrement puissantes en Russie. Il s’est notamment fait connaître Il s'est fait connaître en juillet 2012 en se cousant les lèvres pour protester contre l'incarcération des Pussy Riots. En novembre 2013, il se clouait les testicules sur les pavés de la Place Rouge en expliquant : « Cette performance peut être considérée comme une métaphore de l’apathie, de l’indifférence et du fatalisme politique de la société russe contemporaine. […] Ce n’est pas l’anarchie bureaucratique qui prive la société de la possibilité d’agir. C’est la fixation sur ses défaites et ses pertes qui cloue la société au pavé du Kremlin ». En février 2014, il grimpait nu sur le toit d’un hôpital psychiatrique de Moscou, connu pour avoir été un lieu d’incarcération des dissidents politiques au régime soviétique, et se coupait le lobe de l’oreille : « Le couteau sépare le lobe d’oreille du corps. Un mur de béton sépare les gens raisonnables de patients aliénés. De nouveau, la psychiatrie est utilisée à des fins politiques ; l’appareil policier reprend le pouvoir et détermine le seuil entre la raison et la folie ».


Piotr Pavlenski a obtenu l’asile politique en France en mai 2017.


[Eclairage] Le 16 octobre 2017, dans la nuit, il mettait le feu à la Banque de France et expliquait ainsi son geste par le biais d'un communiqué : « La Bastille a été détruite par le peuple révolté ; le peuple l’a détruite comme symbole du despotisme et du pouvoir. Sur ce même lieu, un nouveau foyer d’esclavage a été bâti. (…) La Banque de France a pris la place de la Bastille, les banquiers ont pris la place des monarques. (…) La renaissance de la France révolutionnaire déclenchera l’incendie mondial des révolutions. »

 

Piotr Pavlenski a été arrêté et placé en garde à vue avec sa compagne pour dégradations volontaires de biens par l’effet d’une substance incendiaire. Par application de l'article L. 711-6 de la loi du 29 juillet 2015 sur les conditions d'octroi d'asile, Pavlenski pourrait demain perdre son statut de réfugié politique s'il était constaté qu'il présentait une menace grave pour la sûreté de l'Etat. Dissident politique exposé, Pavlenski doit à tout prix conserver son statut de réfugié, seul à même de lui garantir la protection à laquelle il a droit face à un oppresseur qu’il a défié avec un courage insensé.



Camarade compte sur vous aujourd'hui

Camarade LANCIEN a besoin de votre aide pour sa pétition “OFPRA: Pour que Piotr Pavlenski conserve son statut de réfugié politique”. Rejoignez Camarade et 456 signataires.