Pétition fermée

Contre l'appel à la violence d'Eric Ciotti

Cette pétition avait 32 signataires


Le 60 mars, Eric Ciotti s'est permis d'appeler à la violence contre les participant-e-s du mouvement #NuitDebout.

Voici comment se termine le texte de son appel aussi cynique que méprisant :

« La place de la République à Paris doit être évacuée, les rassemblements en lien avec le mouvement Nuit Debout interdits sur l’ensemble du territoire et les groupuscules d’extrême gauche auteurs des violences dissous. » (source)

Ces propos reviennent précisément à appeler les pouvoirs publics à faire usage de la force contre les femmes et les hommes qui débattent de façon intense, construisent la démocratie réelle de demain et se défendent comme ils peuvent des attaques policières. Cet appel à la violence est inadmissible.

De son côté, Nicolas Sarkozy se permet d'insulter publiquement l'ensemble des participant-e-s du mouvement :

« Nous ne pouvons pas accepter que des gens qui n’ont rien dans le cerveau viennent sur la place de la République donner des leçons à la démocratie française. » (source)

Dans un tour de passe-passe syntaxique, Eric Ciotti réduit l'ensemble du mouvement aux soit-disant "groupes d’extrême gauche" et aux "casseurs" qui ne représentent pas plus de 1% de l'ensemble des personnes engagées dans le mouvement #NuitDebout.

Cet amalgame est d'autant plus intolérable que les gens qui vont et viennent au gré des rassemblements citoyens pratiquent la non-violence et font vivre les valeurs qui nous sont chères à toutes et tous : liberté, égalité, fraternité.

Les propos d'Eric Ciotti sont inacceptables. C'est pourquoi nous appelons aujourd'hui celles et ceux qui hésitaient, et nous le comprenons, à prendre part aux débats, à marquer leur solidarité avec les associations en lutte depuis des années et à soutenir, même de façon modeste, les 10 000 actions proposées dans le cadre du mouvement.



Seekh compte sur vous aujourd'hui

Seekh LO a besoin de votre aide pour sa pétition “#NuitDebout: Contre la violence et le cynisme d'Eric Ciotti et ses amis”. Rejoignez Seekh et 31 signataires.