NOUVELLE PÉTITION SUR LA FIN DE VIE: voir le lien dans la mise à jour plus bas

0 a signé. Allez jusqu'à 15 000 !


VEUILLEZ NOTER QUE CETTE PÉTITION EST MAINTENANT FERMÉE ET QU'UNE NOUVELLE PÉTITION A ÉTÉ MISE EN LIGNE LE 2 AOÛT 2017, sur le même thème: pour que soit votée une vraie loi sur l'euthanasie et l'aide à mourir.

Voici le lien vers la pétition à signer:

https://www.change.org/p/battons-nous-pour-obtenir-une-loi-sur-l-aide-active-%C3%A0-mourir

Un mois plus tard, soit le 2 septembre 2017, nous  avons obtenu près de 196.000 signatures et je vous invite à la signer sans tarder plutôt que celle-ci, qui a "terminé son travail" puisqu'elle a été acheminée vers le Président Macron après les élections présidentielles.

* * * * * * * * * * * *

Avez-vous déjà pris le temps de vous interroger sur ce que pourrait être votre fin de vie en cas de maladie incurable ou au terme d’une maladie ou d’un accident qui vous condamne à un état grabataire ?

Savez-vous que la loi Claeys-Leonetti ne donne aucune liberté de choix au patient si ce n’est celle de se faire administrer un produit qui le placera dans un état de sédation profonde et continue tandis que l’alimentation sera interrompue jusqu’à son décès ?

Nous sommes loin de ce que François Hollande avait promis lors de sa campagne présidentielle puisqu’il s’était engagé à légaliser l’euthanasie et l’aide active à mourir. Il n’a pas tenu sa promesse.

Je vous invite à prendre connaissance de la lettre ouverte de l’auteur Anne Bert qui est atteinte d’une maladie neurodégénérative grave et  totalement handicapante : la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de la maladie de Charcot, une terrible maladie.

Les motoneurones qui dirigent les muscles volontaires meurent progressivement et l’issue en est fatale. Il n’y a pas de traitement et les malades ont, dans le meilleur des cas, entre trois et cinq ans à vivre après le diagnostic. Anne, comme tous les patients qui en sont atteints, subit une paralysie progressive de tous ses muscles volontaires, y compris des muscles respiratoires. Il arrivera un moment où elle ne pourra plus ni parler, ni déglutir.

Elle n’aura plus alors que ses yeux pour communiquer tandis que son cerveau gardera la pleine conscience de ce qu’elle est en train de vivre.

 Anne ne veut pas mourir. Elle aime la vie mais elle sait ce qui l’attend et veut pouvoir choisir le moment de sa mort sans avoir à passer par la case torture, emprisonnée dans son corps.

Elle est, comme moi et comme des millions de Français, révoltée que François Hollande n’ait pas tenu parole afin de nous assurer de pouvoir disposer de ce libre choix.

Elle a dicté une lettre ouverte adressée aux candidats à l’élection présidentielle de 2017 dans laquelle elle leur demande de prendre position face à la légalisation de l’euthanasie et de s’engager à faire voter sans tarder, s’ils sont élus, une loi digne de ce nom.

 Nous sommes tous concernés par ce libre choix, quel qu’il soit.

Prenez le temps de lire cette lettre (ci-après), partagez la avec votre famille, vos amis et sur les sites tels que Facebook, Twitter, etc.

Signez et faites signer la pétition en faveur de ce libre choix, un droit fondamental et une préoccupation existentielle majeure.

Je m’engage pour ma part à transmettre cette pétition et la lettre d’Anne Bert aux candidats à la présidence.

Marie Godard

 



Marie compte sur vous aujourd'hui

Marie GODARD a besoin de votre aide pour sa pétition “NOUVELLE PÉTITION: https://www.change.org/p/battons-nous-pour-obtenir-une-loi-sur-l-euthanasie”. Rejoignez Marie et 14 109 signataires.