Notre corps, notre liberté - pour une loi constitutionnelle sur l'avortement

Notre corps, notre liberté - pour une loi constitutionnelle sur l'avortement

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !
Quand elle atteindra 150 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !
Sarah DURIEUX a lancé cette pétition adressée à Mathilde Panot (Présidente du groupe La france Insoumise à l’Assemblee nationale) et à

Aujourd’hui, les membres de la Cour Suprême américaine, des hommes, ont pris la décision que les femmes ne pourront plus faire ce qu’elles veulent de leurs corps. Demain, ce sera le tour des Européennes, et de toutes les Françaises.


Ce n’est pas une éventualité. C’est ce qui va se passer, si nous n’agissons pas. Car certains extrémistes conservateurs ont prévu de longue date de contrôler le corps des femmes, pour mieux nous contrôler toutes et tous. Et ils fonctionnent méthodiquement, pays après pays, en faisant élire leurs représentants partout pour qu’ils votent des lois nous dictant comment utiliser nos utérus.


Ce qu’il s’est passé aux Etats Unis était prévisible. C’est aussi prévisible pour l’Europe, où des députés européens, y compris de la droite et du centre, ont accepté tout récemment d’élire à la tête du parlement européen Roberta Metsola, une députée de Malte qui revendique son opposition à cette liberté fondamentale pour toutes les femmes. Une liberté gagnée par des millions de personnes comme nous qui ont mené la bataille pendant des décennies. Partout en Europe, en Pologne, en Hongrie et ailleurs, ces conservateurs s’organisent pour faire disparaitre la possiblité d’avorter pour toutes les femmes, et réduire à néant la possibilité pour nous ou les gens que nous aimons d’avorter.


En France, 89 députés viennent d’être élus sous l’étiquette du Front National (devenu Rassemblement national) et ce parti n’a jamais caché sa volonté de restreindre cette liberté. S’affichant sans problèmes aux côtés de dirigeants européens ayant fait de cette liberté un crime, défendant l’idée d’un déremboursement de l’avortement il y a encore quelques années, Marine Le Pen a aussi voté contre l’allongement du délais  pour avorter l’année dernière.


Je fais partie de ces femmes qui ont avorté. Je l’ai fait parce que je le voulais. Parce que c’était ma décision. Ce choix ne regarde personne et ne nécessite aucune justification. Car c’est mon corps, mon utérus, mes ovaires. Cela me semble être la plus importante des libertés. Parce que mon corps m'appartient. Et que c’est à moi qu’il revient de décider d’avoir un enfant. C’est à nous de décider si nous voulons prendre cette décision. Les lois votées pour nous interdire de disposer de nos corps n’ont qu’un objectif : nous soumettre.


Nous avons un outil puissant : notre constitution. Toutes les lois qui sont votées doivent la respecter. Alors, pour s’assurer que cette liberté d’avorter ne nous soit pas arrachée, nous pouvons la protéger en inscrivant le droit à disposer de nos corps dans la constitution; Une loi a déjà été proposée en 2019 et pour l’instant, elle est encore en attente d’être votée. Il faut donc que tous les députés qui, depuis que l’annonce américaine a été faite, se fendent de tweet larmoyants et de déclarations d’émotions diverses et variées se remontent les manches et passent des mots aux actes.

Nous pouvons stopper le projet de ces extrémistes conservateurs : en Irlande, au Chili, des mobilisations massives ont permis de défendre la liberté de choisir pour toutes et pour tous. Car il s’agit de défendre notre liberté collective à décider pour nous mêmes. 

Appelons toutes et tous ensemble les député•es fraichement élu•es à nous montrer qu’ils sont du côté de nos libertés à toutes et tous. Demandons leur de proposer comme première loi à l’agenda de l’assemblée nationale une proposition de loi constitutionnelle consacrant la liberté de disposer de nos corps et d’avorter.


Signez et partagez cette pétition en taguant le/la député.e qui vient d’être élu.e dans votre circonscription. 

 

Cette pétition est co-animée avec l'équipe du Planning Familial.

 

0 a signé. Prochain objectif : 150 000 !
Quand elle atteindra 150 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !