Donnez-nous des évêques qui partagent l'esprit du pape François

Reasons for signing

See why other supporters are signing, why this petition is important to them, and share your reason for signing (this will mean a lot to the starter of the petition).

Thanks for adding your voice.

anne marie ROBERT
3 weeks ago
Je signe pour que nos enfants et petits enfants héritent d'une Eglise accueillante, aimante, dynamique, ouverte , à la suite du Pape François.

Thanks for adding your voice.

Matt FANDEMMA
3 weeks ago
J'en ai ras le bol de voir le bateau qu'est l'Eglise prendre le chemin du repli sur soi, de l'égoïsme de l'autoritarisme ...

Thanks for adding your voice.

ERIC CECCHY
4 weeks ago
AVEC PERE FRANCOIS !!!!!!

Thanks for adding your voice.

Jean-Luc GEBELIN
4 weeks ago
JE SUIS EN ACCORD AVEC LA DEMANDE DE CES PERSONNES. UNE GRANDE PARTIE DES PROBLÈMES DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE EST LIÉ AUX NOMMINATIONS DES ÉVÊQUES

Thanks for adding your voice.

Mire LEROI
4 weeks ago
Tant que peut se faire , les chrétiens engagés au service de l' Evangile ont aussi un rôle dans les ,actions des nominations .. A condition d' un esprit de discernement éclairé dans le Coeur de Dieu

Thanks for adding your voice.

pascal VISINE
4 weeks ago
Bien sûr je suis d'accord avec l'actualité de cette alerte et après lecture de son contenu compte la signer.

Mais le problème reste entier de la conjonction entre le discernement de l'esprit et les procédures de validation démocratique.

Pour ce qui est du clergé, et des prélats, je pense que la nomination doit croiser inspiration de la transcendance, reconnaissance d'une vocation, d'un appel à servir, et "adoption" par la communauté des fidèles, en un lieu et temps donné; à travers ses représentants ou délégués connus.

Mais en appeler au sommet des sommets, le Pape ou Leader Maximo, comme homme providentiel lorsqu'il est de notre obédience, est à double tranchant...

Entre Jean XXIII et François, je ne suis sûr que la plupart des nominations aient été de notre sensibilité, et pourtant les bonnes surprises

sont aussi au rendez-vous de l'histoire (y compris les conversions intérieures imprévisibles).



Quant au problème de la démocratie, dont on n'a au mieux que des approximations honnêtes, mais dont la préoccupation nous épargne le pire, il me semble à la merci d'un détournement par le lobbying des groupes de pression, pétitions, même si celles-ci peuvent poser des alertes , ou surf jouant sur la vague des réseaux "sociaux qui sont d'abord des avatars virtuels.

Je considère que le suffrage indirect, filtré par des représentants de terrain et de proximité, comme les conseillers municipaux qui élisent le Maire, est préférable à la pseudo démocratie directe des campagnes et contre-campagnes médiatiques.

Car le religieux doit aussi être considéré dans sa dimension politique avec le plus de justesse possible.

Pour méditation amicale Pascal

Thanks for adding your voice.

Emmanuel GABRIOT
4 weeks ago
Pape François nous comptons sur vous !

Thanks for adding your voice.

Didier LEVY
4 weeks ago
Je signe parce que le diagnostic dont part cette pétition est aussi fondé qu'il est catastrophique. Mais en soutenant, une fois encore, qu'on ne vient pas à bout du cléricalisme sans se dégager de l'emprise des cléricatures. Ce qui peut, ou doit, s'entendre comme une résolution qui s'avance jusqu'à sa concrétisation ultime : la suppression des cléricatures. Le premier pas est sans doute de faire retour à l'élection - l'électorat et l'éligibilité étant ouverts sans distinction de sexes.

Thanks for adding your voice.

Buchs Jean-Marc
4 weeks ago
Y en a marre que l'Eglise n'instaure pas une véritable synodalité ou tou.te.s ont droit à la parole et puissent être entendu.e.s !

Thanks for adding your voice.

Jeanine SECORRO
4 weeks ago
Trop de conservatisme et hypocrisie encore ...