pas de réponse du conseil général du pas de calais

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


.En date du 10 Avril 2018, une ordonnance de placement provisoire à été ordonné aux profit de nos enfants, à la date du 19 Avril 2018 cette même ordonnance à été maintenu pour une durée de 6 mois, de ses suites les visites se sont faites en médiatisé dans un premier temps à la MDS de Boulogne sur Mer, pour ensuite se faire à Saint Omer, se qui pour nous les parents nous obligent à faire de la route car les enfants étant dispatché aux 4 coins du département........

Lors de visites nos garçons nous ont donc à plusieurs reprise affirmé être la cible de violence au sein du foyer ou ils sont à la Maison Enfance Et Adolescence de Blendecques, nous avons constaté que nos enfants était laisser pour compte, pas de coiffeurs, hygiene déplorable, et j'en passe, nous avons pu visité lors d'une visite impromptu se dit foyer, aucune surveillance nous y sommes rentré et au vu de la gêne occasionné ont nous a fait visité les lieux, notre jeune fils vit dans un couloir, ses photos de famille consigné dans un classeur il ne peut les regardé lorsque sa ne vas pas, et doit les demandé, une éducatrice lui à même coupé ses cheveux en lui disant "Si tu ne les coupes pas tu sera consigné dans ta chambre" . Face à cela à ses dysfonctionnement une réunion à été mise en place, nous n'avons pas eu en effet de réponses à nos questions. Madame F. chef du services ASE de la MDS de boulogne sur mer entrant dans un dialogue de sourd.

Lors du passage en cour d'appel nous avons pu apercevoir que le département produit toujours des rapports la veille de l'audience bafouant encore le débat contradictoire, bien entendu le combat est lancé et il n'est pas là de se terminé. A se jour nous voyons nos enfants au rythme d'une heure par semaine pour notre petite dernière Zoé soit 4 heures par mois, et 1 heure tout les 15 jours pour le reste de la fratrie soit 2 heures par mois à l'issue des 6 mois nous arriveront sur 1 journée en cumulant le total des visites médiatisé, bien entendu Madame L. Nathalie et M. Charlotte assistante socio éducative arrivent a inventé de nouvelles histoires ......

Ma demande est simple aux vue des événements et de la teneur des rapports et ce afin de calmer la situation nous demandons la délocalisations du dossier et la nouvelle étude de nos pièces qui affirment totalement le contraire de la procédure, procédure battit entièrement sur les déclaration du Docteur Papalsky Anne Catherine qui à affirmé devant le conseil de l'ordres des médecins le 4 Juin 2018 lors d'une séance de conciliation "Monsieur j'ai fait mon enquêtes à partir du dossier de 2013" le seule médecins appelé lors de son enquête fus le médecin de famille du Papa en aucun cas celui de la maman.

Je demande donc le partages de cette pétitions afin d'alerté la présidence du conseil général du pas de calais sur les agissements de leurs agents et que soit enfin prononcé la délocalisation du dossier et que se dernier bénéficie d'une nouvelle études aux vues du nombres consequent de pièces médical que notre dossier comportes car si nous ne voyons aucun médecins comment se fait il que les décompte de soins comporte 72 pages sur une seul année?



Greg compte sur vous aujourd'hui

Greg GTEVO a besoin de votre aide pour sa pétition “non réponse de la présidence du conseil général du pas de calais”. Rejoignez Greg et 398 signataires.