Non au vote électronique

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


La tentation est grande de considérer le vote électronique comme un progrès, comme une mesure moderne. Il n’en est rien.

Le principal inconvénient du vote électronique est l’impossibilité pour les électeurs de pouvoir contrôler le scrutin.

Seul le vote papier permet à tous les citoyens de suivre un scrutin : du vote jusqu'au dépouillement.

Les machines à voter ainsi que leur logiciel sont fabriqués par des entreprises privées. Nous n’avons aucun moyen de vérifier l’absence de dysfonctionnement. Aucun système électronique n’est parfaitement fiable. Que se passera-t-il si nous apprenons que des accointances existent entre un fabricant de machines à voter et un candidat ou un élu ? Comment pouvons-nous avoir une totale confiance ?

En France, une soixantaine de communes utilise le vote électronique et certains élus voudraient généraliser ce type de vote alors que plusieurs pays (Pays-Bas, Allemagne, Irlande, Canada, etc.) ont renoncé au vote électronique pour diverses raisons (fiabilité, inconstitutionnalité, erreurs, etc.).

Le vote papier, les urnes transparentes et l’accès des bureaux de vote à tous les citoyens sont la garantie que les potentielles fraudes peuvent être détectées.

Réclamons que soit inscrit dans la constitution le vote papier comme le seul système de vote.

Soyons sûrs de notre démocratie !



Guillaume compte sur vous aujourd'hui

Guillaume COSTA a besoin de votre aide pour sa pétition “Non au vote électronique”. Rejoignez Guillaume et 13 signataires.