Non à la loi Asile-Immigration 2018

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Les actes de violence racistes anti-Migrants explosent.

Des violences physiques aux abus et à la vente d'esclaves, les migrants et réfugiés qui tentent de rallier l’Europe qui proviennent d’Afrique encourent encore plus de risques en raison de leur couleur de peau.


Nous ne devons céder ni à la peur ni à la montée des populismes. Nos véritables valeurs doivent demeurer indélébiles et nous unir cette lutte pour la dignité. Le racisme et le rejet de l'autre ne doivent plus gagner du terrain.

Les populations migrantes ne doivent pas subir l'inacceptable. L'accueil de ces hommes, ces femmes et enfants doit se faire dans des conditions dignes.

La faiblesse évidente du gouvernement en matière de gestion des fluxmigratoires est un échec !!!!

Mais plutôt qu'aider les associations à agir sur le terrain en donnant les moyens adaptés, nos responsables préfère adopter une politique fustigeante et indigne !!!

Preuve en est le projet de loi à venir "Asile-immigration" qui sera présentée au mois de mars.
Une loi répressive et inédite depuis la seconde guerre mondiale qui ouvrira la chasse aux migrants et réfugiés.

Aider ces personnes en difficultés est un crime aujourd'hui en France et nous ne pouvons l'accepter.
Les exemples et témoignages à ce sujet sont de plus en plus nombreux. Les autorités tentent de passer sous silence nombreux d'entre-eux.

Rappelons le cas de Martine Landry, 73 ans, qui parce qu'elle est venue en aide à deux mineurs isolés guinéens venus d'Italie et risque jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

Rappelons la mise en examen de Cédric Herrou pour aide à l'immigration clandestine.

Rappelons les cas de toutes ces personnes solidaires traquées qui viennent en aide aux exilés qui empruntent la route des Alpes, au col de l'Echelle pour passer en France dont la plupart venant d'Afrique de l'Ouest.

Rappelons cette nuit du 10 au 11 décembre ou, porte de La Chapelle, des centaines d’Afghans et de Soudanais qui vivaient dans ces campements ont été chassé et les tentes lacérées par près de 350 fonctionnaires de police.

Récemment sur le plateau de "on n'est pas couché" , Yann Moix avait dénoncés des pratiques inhumaines à Calais : eau potable contaminée et couvertures gazées. Réponse immédiate et sans surprise de la préfecture du Pas-de-Calais affirmant que « l'État assure une prise en charge de 400 migrants dans des conditions dignes »

Les actes antisémites, xénophobes, islamophobes explosent également.
Accepter une loi Asile-immigration répressive c'est favoriser la montée des extrémismes et par conséquent exploser le nombre de tous ces actes odieux. Le danger est là et bien réel

Nous appelons toutes les personnes, collectifs et associations qui luttent contre le racisme, qui luttent pour défendre la dignité de tous et de toutes à répondre à l'appel.

 

 



Marche solidaire 10 février compte sur vous aujourd'hui

Marche solidaire 10 février a besoin de votre aide pour sa pétition “Non à la loi Asile-Immigration 2018”. Rejoignez Marche solidaire 10 février et 714 signataires.