Non à la gravière Daniel, à Carresse-Cassaber !

Non à la gravière Daniel, à Carresse-Cassaber !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Collectif "En Plaine Vue" a lancé cette pétition adressée à Préfet des Pyrénées atlantiques et à

Actuellement, un troisième site industriel, future gravière du groupe DANIEL-DPL, s’installe dans la plaine de Carresse-Cassaber (64270), en bordure du Gave d’Oloron, l’un des plus purs d’Europe.

Le Collectif "En Plaine Vue", rassemblement de riverains de Carresse-Cassaber et des communes environnantes- représentants avec d’autres Collectifs de la Société Civile aux côtés des associations d’Agriculteurs, d’Écologistes, de Pêcheurs… soit plus de 600 personnes aujourd’hui- s’y oppose fermement.

C’est un désastre écologique, environnemental et économique qui s’annonce pour Carresse et Cassaber et les villages qui bordent le Gave : Saint Dos, Saint Pé de Léren, Sorde l’abbaye… 

  • Près de 80 camions de 40 tonnes de plus par jour, risque d'accidents accru, stockage   problématique de carburants,
  • Potentielle destruction du fragile méandre du Gave d’Oloron lors de crues de plus en plus fréquentes, dans cette plaine située en zone inondable,
  • Destruction de terres agricoles hautement fertiles, perte de label Bio pour les exploitations agricoles,
  • Menace d’abaissement de la nappe phréatique et du Gave
  • Chute de l’immobilier, nuisances sonores, pollution….

NON, nous ne voulons pas de ce troisième site industriel. NON, nous ne voulons pas cette gravière,Nous voulons que soit préservés cette plaine et cette partie du Gave. C’est maintenant qu’il faut s’y opposer. Soyez nombreux à nous soutenir. Signez ! Diffusez !

Les cosignataires : collectif "EN PLAINE VUE" avec "Arricoquet", "En roue libre" et "Ensemble pour demain"; AFR, Association Foncière de Remembrement; SEPANSO 64; SALMO TIERRA; APQV; Défense des milieux aquatiques.

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !