Petition update

LE GUIGNOL LYONNAIS

DANIEL H. FRUMAN
France

Oct 3, 2017 — Chères et chers signataires,

Dans la « guignolade lyonnaise » autour du Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon on va de surprise en surprise. L’édition du 27 septembre du Progrès nous apprend que le nouveau Maire et Ancien Premier Adjoint Chargé de la Culture de la ville de Lyon déclarait au cours de la séance du Conseil Municipal du 25 septembre que « Le 6 [octobre] au soir, on n’aura pas décidé de fermer ou de laisser ouvert le musée ! Il faut arrêter de parler d’une énième réunion cruciale … Ce sont des réunions que se succèdent ! » Il a raison sur une chose : que depuis le 22 janvier 2016 les « réunions … se succèdent ! » sans que la Mairie de Lyon - que ce soit sous la conduite de l’ancien ou du nouveau Maire - vienne apporter une proposition de projet scientifique et de développement sérieuse et constructive, et sans une proposition de financement pour accompagner les autres partenaires au-delà du 1er janvier 2018.

Pourtant la Mairie et la Métropole de Lyon ont eu dix-huit mois pour établir un projet scientifique et de développement dont on ne connaît aujourd’hui même pas une ébauche grossière ! Dix-huit mois pour – comme l’annonçait bravement l’ancien Maire de Lyon au cours du Conseil Municipal du 14 mars 2016 –
« … parcourir … le monde et quand je dis le monde, nous sommes mêmes en train d'essayer de voir si aux États-Unis il n'existerait pas un certain nombre de mécènes qui pourraient s'intéresser à notre musée des Tissus » avec le résultat que l’on connaît ! Comme disait le même Maire, le même jour, à la même place « C'est dans les preuves que l’on voit l'intention, tout le reste n'est que littérature ». Les preuves sont là, rien n’a été fait en dix-huit mois et la Mairie prétend obtenir des délais supplémentaires pour on ne sait quel objectif. Bravo pour la littérature !

Comme je l’écrivais dans ma Mise à jour du 10 août dernier « … voici la CCI, propriétaire des biens meubles et immeubles du MTMAD, qui est prête à céder ces derniers - dont la valeur est estimée à 16 millions d’euros quand même - ainsi que les collections (inestimables et inaliénables) tout en poursuivant sa contribution aux frais de fonctionnement pour un montant non négligeable de 200 000 €/an. Voici la région qui s’engage, elle, pour un million d’€/an de fonctionnement et dix millions (ou plus) pour l’investissement, ce qui est considérable. Voici l’État qui fait de même en promettant 300 000 €/an pour le fonctionnement pendant trois ans et une contribution aux investissements. Voici l’Union Interentreprises Textile Lyon et Région (UNITEX) qui assure le financement de l’étude commandée à Inextenso, qui est prête à abonder, à son ouverture, un fonds de dotation dédié aux musées pour un montant de 500 000 € et qui promet d’autres financements » et, en face de ce groupe structuré autour d’un projet concret, chiffré et débattu – on a une Mairie qui parle d’un « pôle muséal », qui n’a jamais été défini avec précision dans un document mis à disposition des parties et dont les musées participants ont changé au cours du temps, d’un démantèlement du Musée des Tissus dont les collections seraient délocalisées pour libérer l’Hôtel de Villeroy, qui ferait alors l’objet d’une opération immobilière et d’un musée « hors-sol » ( ?) qui n’existerait pas et qui organiserait des expositions dans des musées au « sol » qui les accueilleraient ». Où sont les « propositions … à la hauteur des ambitions de notre ville [de Lyon] » clamées par le premier magistrat de Lyon ?

Cessons donc cette comédie digne du guignol lyonnais mais pas des institutions républicaines. Laissons la Mairie se plaindre qu’on lui « met le couteau sous la gorge » parce que « la Région déboule », « prend le leadership », fait « une entrée en matière très militaire » et la prend « en tenaille ». Arrêtons d’accorder des délais qui nous savons ne serviront à rien, tant l’obstination de l’ancien Maire et de ses successeurs est grande. Evitons que des
« visiteurs du soir » qui « [lui] disent comment faire » viennent perturber le repos du Maire actuel.

Agissons avec la Région, la CCI, l’Etat et Unitex pour une solution indépendante, de laquelle la Mairie de Lyon s’est exclue d’elle-même.

J’invite tous les signataires, et surtout les lyonnais, à réitérer leur appui au MTMAD en signant et postant un commentaire sur le « livre de soutiens » de la Mairie du 2ème arrondissement de Lyon (http://www.livre-dor.net/livre.php?livredor=133278&p=1). Dans les quelques 48 heures qui nous séparent de la réunion du 6 octobre montrons que nous sommes toujours engagés et solidaires avec les institutions qui se proposent de sauver le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon.

Recevez, très chères et chers signataires, l’expression de ma sincère amitié.

Daniel H. Fruman


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.