Réforme du lycée: Les MATHS NE DOIVENT PAS ÊTRE UNE OPTION et UN PRODUIT DE LUXE !

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !

Laurent POLI
Laurent POLI a signé la pétition

Réforme lycée 2019 :

                  Les MATHS

    NE DOIVENT PAS ÊTRE

                UNE OPTION

    et  UN PRODUIT DE LUXE !

NON

à l'absence des mathématiques du socle de culture commune

et à une seule spécialité d'un niveau exigeant, en 1ère et terminale générales !

Nous refusons la concurrence entre les disciplines: pour suivre un enseignement en maths, les élèves ont l'obligation de le choisir en spécialité.

Dans la réforme du lycée, les mathématiques ne permettront plus à tous les élèves de suivre un enseignement adapté à leur poursuite d'études.

Elles deviennent un produit de luxe encore plus sélectif, en concurrence avec les autres disciplines !

Elles sont absentes du programme de l'enseignement scientifique en première et terminales !

Le niveau de difficulté de la spécialité mathématiques est supérieur à l’actuelle S. Elle est donc destinée à des élèves qui vont s'orienter vers des filières scientifiques !

Pour les élèves de seconde, il faudra cette année, choisir des maths, dont le niveau risque d'être supérieur à leurs besoins futurs, ou bien s’en passer complètement !

Est-il légitime de demander à des élèves de seconde d'effectuer ce choix qui sera déterminant pour la poursuite de leurs études ?

Une page Facebook :

Non à la place des maths dans la réforme du lycée

  •    Les  textes officiels actuels :

« L’enseignement des mathématiques au collège et au lycée a pour but de donner à chaque élève la culture mathématique indispensable pour sa vie de citoyen et les bases nécessaires à son projet de poursuite d’études […]. L’apprentissage des mathématiques cultive des compétences qui facilitent une formation tout au long de la vie et aident à mieux appréhender une société en évolution. Au-delà du cadre scolaire, il s’inscrit dans une perspective de formation de l’individu ».  (Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010)

 Voilà ce à quoi la réforme du lycée, présentée en Conseil des Ministres le 14 février 2018, RENONCE.

  •  Les récentes recommandations:

Le rapport Mathiot, commandé par Monsieur le Ministre de l'Education Nationale, M Blanquer, et remis le 24 janvier 2018, recommande (page 35) que les Sciences fassent partie d'un des « 5 domaines de compétences nécessaires au bagage de l'élève au sortir du lycée ». Et les mathématiques sont mentionnées au programme des classes de premières.

 Le rapport Villani-Torossian, remis le 13 février 2018, préconise: «C'est pourquoi la mission propose d'inscrire l'enseignement des mathématiques parmi les priorités nationales.» (page 7) et «Posséder un bagage minimum en mathématiques est donc indispensable.» (page 32).

  •  La réforme annoncée:

La réforme présentée par Monsieur le Ministre de l'Education Nationale, lors de «L'Emission politique»du 15 février 2018, sur France 2, ne semble pas accorder aux Mathématiques la place que ces 2 rapports recommandent.

En effet, le document détaillant les enseignements des classes de Premières et Terminales présenté lors de l'émission et diffusé dans la presse, distingue:

- Un socle de culture commune: Français (1ère), Philosophie (Tle), Histoire Géographie, Enseignement moral et civique, Langues vivantes 1 et 2, Education physique et sportive,Enseignement scientifique.

L'intitulé «Mathématiques» n'apparaît pas !

Nous ne l'acceptons pas !

- Des disciplines de spécialité: 3 matières de 4 heures chacune à choisir sur 11 en classe de Première, puis 2 de 6 heures chacune en classe de Terminale.

Les élèves doivent donc abandonner une discipline de spécialité. Laquelle ?

- Des enseignements facultatifs et de l'orientation.

  •    Les conséquences:

        Quelques exemples concrets:

Pour un élève qui souhaiterait poursuivre en Economie après le Bac.

Avant la réforme, il bénéficiait obligatoirement: En 1ère: de 3 h de Mathématiques; En Terminale: 4 h de Mathématiques + 1,5 h spécialité(facultatif).

Avec la nouvelle réforme, en 1ère et en Terminale: aucune heure de mathématiques n'est rendue obligatoire.

Ce qui l'empêchera d'obtenir certains de ses choix d'orientation post-bac.

Pour un élève qui souhaiterait poursuivre Licence SVT ou en Prépa Biologie (Vétérinaire, Agronomie…):

Avant la réforme, il bénéficiait obligatoirement: En 1ère:de 4 h de Mathématiques; En Terminale: 6 h de Mathématiques + 2 h spécialité (facultatif).

Avec la nouvelle réforme, en 1ère et en Terminale: aucune heure de mathématiques n'est rendue obligatoire.

En prépa biologie par exemple, les élèves sont pourtant recrutés sur leur niveau en maths.

Pour un élève qui souhaiterait poursuivre en Physique après le Bac:

Avant la réforme, il bénéficiait obligatoirement: En 1ère, de 4 h de Mathématiques; En Terminale, 6 h de Mathématiques + 2 h spécialité (facultatif).

Avec la nouvelle réforme, en 1ère et en Terminale: aucune heure de mathématiques n'est rendue obligatoire.

On ne peut pas concevoir des études de Physique sans une formation mathématiques solide.

  • 2 interrogations:

- Quel contenu pour le programme de spécialité en Mathématiques, commun et adapté pour des élèves ayant des souhaits d'orientation post-bac très divers ?

 - Qu'adviendra-t-il à un lycéen n'ayant pas choisi l'enseignement des Mathématiques en Spécialité et qui ferait le choix d'une orientation en Licence d'économie ou de Sciences (Physique, Chimie, Biologie), pour laquelle les outils mathématiques sont essentiels ?

  •  Notre point de vue:

- Les Mathématiques sont la seule matière, actuellement commune au collège et au lycée qui n'est pas présente dans le tronc commun du nouveau lycée.

Nous ne l'acceptons pas !

- La réforme présentée ne semble pas du tout tenir compte des recommandations exprimées dans les deux rapports Villani-Torossian et Mathiot récemment communiqués au gouvernement.

Nous ne l'acceptons pas !

Nous demandons des maths pour tous les élèves dans le tronc commun.

Nous demandons une spécialité adaptée pour les élèves qui souhaitent suivre des études d'économie, de commerce ...

Cathy Martin, Stéphane Favier et Laurent POLI professeurs de mathématiques au lycée Langevin à La Seyne-sur-Mer (Var)