NON à la démolition de la maison du 4b, rue de Rennes à Noyal-Châtillon/Seiche

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Situation
Le développement des logements et du commerce en centre-ville de Noyal-Châtillon prévoit une nouvelle opération immobilière au 4b, rue de Rennes.Sur un terrain de 2170 m2, une maison de caractère en pierres de schiste rouge, briques et granit a été construite en 1889. Des dépendances sans intérêt ont été ajoutées ultérieurement.

Le projet
Ce site a été acheté en 2016 par un groupe immobilier rennais. Il a programmé la construction, de 31 logements de 2 à 4 pièces, d’une cellule commerciale, d’un parking souterrain de 34 places et de 2 parkings extérieurs totalisant 20 places.L’immeuble prévu est un R+2+Attique en bordure de rue, et R+2 quand on s’éloigne de la rue. Ceci représente 2059 m2 de planchers sur une hauteur de 15,19m.

Le projet comprend  la  démolition de la maison et de ses dépendances.

L’environnement
Le caractère remarquable de cette bâtisse située dans un environnement ancien constitué d’autres maisons ayant un même style architectural donne, indéniablement, à cette rue un aspect patrimonial remarquable. Les encadrements des ouvertures et des bandeaux horizontaux sont en brique. Des épis de faîtage en zinc, et un tirant avec initiale Q sur souche de cheminée. Elle est repérée à l’inventaire culturel de Bretagne :  http://kartenn.region-bretagne.fr/patrimoine/

Quelques dizaines de mètres plus au Nord, sur la même rue, à l’emplacement de « Groupama », la façade de la résidence «La Closerie» (ancienne station-service) a été préservée, donnant ainsi un cachet particulier à cet ensemble immobilier alliant le moderne à l’ancien.

Conserver cette maison, représentative de l'architecture fin XIX siècle, début XX siècle est un atout important pour valoriser la rue de Rennes. Si aucune voix ne s’élève contre cette urbanisation irrespectueuse du cadre de vie des castelnodais, d'ici 20 ans, cette rue principale aura perdu son cachet patrimonial, car elle sera constituée d'immeubles, sans âme, ou le béton prédominera.

Conformité, situation administrative:
Le permis de construire et de démolir a été accordé le 21 avril 2017. C’est conforme au PLU (plan local d’urbanisme). Cette maison n’a jamais été répertoriée par la commune - ou par un quelconque organisme -  comme devant être préservée. Le maire a donc appliqué la loi.

Mais, il est flagrant que la majorité municipale n’hésite pas à sacrifier le bâti ancien et son homogénéité pour satisfaire sa très ambitieuse politique de l'habitat. Noyal-Châtillon a pour objectif de livrer 600 logements sur 3 ans alors que Rennes Métropole avait proposé moitié moins. Un grand nombre de Castelnodais constate avec colère que forte densification urbaine rime avec disparition des maisons qui donnent un certain charme à leur commune.

Un permis modificatif déposé le 24 juillet 2017 a reçu un avis défavorable le 21 aout 2017. Il avait pour but de diminuer la surface de l’emprise de l’immeuble d’environ 300 m2. Cette surface permettait vraisemblablement d’ajouter une maison au projet immobilier.

Le 16 septembre 2017 la pétition papier comportant 250 signatures a été transmise à M. Le Maire.

Cette pétition - accompagnée de commentaires - mise en ligne le 16 septembre 2017 a recueilli 140 soutiens supplémentaires au 24 sept. 2017

Avenir
Une association ou un collectif de citoyens motivés, devrait interpeller les élus en demandant une révision du PLU. Ceci permettrait de compléter le dossier « Patrimoine bâti d’intérêt local » pour préserver ces maisons anciennes et de caractère. C’est un travail de longue haleine. Mais, là aussi, il faut avoir la volonté de s’y atteler.

SIGNEZ CETTE PÉTITION si     vous estimez que la totalité de cette maison (ou simplement sa façade) mérite d’être préservée, pour conserver un certain caractère au centre-ville. 

 

 



Denise compte sur vous aujourd'hui

Denise L a besoin de votre aide pour sa pétition “Non à la démolition de la maison du 4b, rue de Rennes Noyal-Chatillon/Seiche”. Rejoignez Denise et 285 signataires.