Non à l'interdiction de l'escalade sur la falaise d'Aureille dans les Alpilles

Non à l'interdiction de l'escalade sur la falaise d'Aureille dans les Alpilles

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Alexandre BEDDOCK a lancé cette pétition adressée à Conseil Municipal de la ville d'Aureille et à

Ami.e.s des Alpilles et de Navarre, dans une démarche de dialogue, il pourrait être possible d’encourager le propriétaire et la municipalité d'Aureille à reconsidérer la convention proposé par le CT13 FFME et trouver des solutions qui les rassurent pour permettre la ré-autorisation de la pratique de l'escalade à Aureille.

Cette lettre ouverte n'a pas pour but de braquer qui que ce soit, mais bien de signifier notre attachement au site et d'exprimer souhait que soient trouvées des solutions pour continuer à pratiquer le sport que nous aimons par dessus tout.

"Amoureux.ses du site d’escalade d’Aureille, nous sommes fortement attristé.e.s par la récente interdiction de la pratique de l’escalade sur la falaise des Civadière, condamnant plus d’une centaine de voies d’escalades équipées.

La falaise des Civadières fait partie du Parc Naturel Régional des Alpilles. Durant 40 années, les personnes fréquentant la falaise ont pris soin de préserver le site et la nature qui l’entoure et ont fait preuve de responsabilité en vérifiant régulièrement la sécurité des installations.

La pratique de l’escalade est pour beaucoup d’entre nous un sport, une activité de bien être, de partage avec famille, amis, camarades de clubs d'escalade et pour certain.e.s une thérapie, permettant de soigner des maux physiques ou psychiques. A l’heure où l’escalade devient un sport de plus en plus pratiqué, cette interdiction sanctionne avant tout nos plus jeunes grimpeurs.ses pour lesquels les secteurs d’initiation sont des lieux de découverte d’une activité de pleine nature.

La ville d’Aureille, dans le cadre de la présentation de son patrimoine naturel et touristique, met d’ailleurs en valeur les sports de nature responsables, comme la pratique de l’escalade sur le site des Civadières.

Nous espérons que notre message trouvera une oreille bienveillante auprès de la municipalité d’Aureille et du propriétaire.

Nous demandons aux élu.e.s du conseil municipal ainsi qu'au propriétaire du site de bien vouloir accepter la nouvelle convention proposée par le Comité Territorial FFME des Bouches du Rhône (CT13 FFME). Celle-ci indique que, de manière transitoire, jusqu’au rachat du terrain concerné, la garde juridique serait assumée par la commune et le suivi du site et l’entretien des équipements assurés gracieusement par le CT13 FFME.

Ce modèle est appliqué dans nombre de communes à travers la France, notamment celles de Saint-Rémy, Mouriès, le Paradou, Tarascon et bientôt Orgon dans notre région."

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !