Non a une antenne relais bouygue 1 bis avenue Lucien loyauté 93160 Noisy le grand

Non a une antenne relais bouygue 1 bis avenue Lucien loyauté 93160 Noisy le grand

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Clément LEROI a lancé cette pétition adressée à brahamia hacene

Non à l'installation d'une antenne relais au cœur de la résidence des  cormiers et à proximité d'une école.

La santé de nous enfants est menacée ,nous sommes tous concernés,Réagissons!!!

 

Maux de tête, troubles du sommeil, nausées, irritabilité, fourmillements dans les doigts ou encore problèmes cutanés: l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, un organisme public, nous alerte) répertorie des dizaines de symptômes, plus ou moins courants, que les électrosensibles attribuent à leur exposition aux radiofréquences des antennes relais.

Ce n'est pas la première fois que l'Anses se penche sur les effets des radiofréquences. depuis 2016, elle avait estimé que les ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables, les tablettes tactiles ou les jouets connectés pouvaient avoir des effets sur les fonctions cognitives ,mémoire, attention, coordination des enfants. Imaginez une antenne relais sur votre toit d’immeuble, je signale dans le secteur que nous avons déjà  un relais EDF au 2 avenue Lucien loyauté demandez leur si le wifi passe bien pour ceux qui habitent à coté du relais électrique.

Bouygues condamné à retirer ses antennes relais à plusieurs reprises

Info : Antennes-relais: mieux vaut être dessous qu'à côté Une étude française montre que l'exposition aux ondes est maximale à environ 280 mètres de l'antenne-relais de téléphonie mobile. Sans que l'on sache encore quels sont les risques.

Sans préjuger du caractère nocif ou non de l'exposition aux ondes de radiofréquences émises par les antennes de téléphonie mobile, l'étude pilotée par Jean-François Viel (CNRS et université de Besançon), et publiée par la revue britannique Occupational & Environmental Medicine montre que l'exposition aux ondes est plus forte à distance que dessous ou tout près de ces installations.

L'étude a été réalisée en équipant 200 personnes exposimètres personnels, qui ont enregistré l'exposition aux radiofréquences pendant 24 heures, à des distances différentes de l'antenne en fonction des déplacements au cours de la journée. Imaginez vous c’est tous les jours.

Conclusion du rapport: Malgré de nombreux facteurs limitants entraînant une forte variabilité dans l'évaluation de l'exposition aux radiofréquences, nous avons constaté que, grâce à une technique statistique solide, les expositions des stations de base GSM et DCS augmentaient avec la distance dans la zone de source proche, jusqu'à un maximum où le faisceau principal se croisait le sol. Nous pensons que ces résultats contribueront au débat public en cours sur l'emplacement des stations de base et les émissions associées.

Nous n'attendons pas de savoir si cette antenne aura des répercussions toxiques :"en santé,quand on ne sait pas ,on ne fait pas" !

http://dx.doi.org/10.1136/oem.2008.044180

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !