NON À L'EXPROPRIATION DES AUTOCHTONES DE DIKOLO-BALI AU PROFIT DE L'HÔTEL MARRIOTT

NON À L'EXPROPRIATION DES AUTOCHTONES DE DIKOLO-BALI AU PROFIT DE L'HÔTEL MARRIOTT

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Patrick MOUDISSA BELL a lancé cette pétition adressée à Marriott

Nous sommes au Cameroun, dans la ville de Douala. Précisément au quartier Bali, lieu dit Dikolo.

 

Il s'agit de terrains ancestraux sur lesquels vivent des autochtones de Douala depuis plus de 300 ans. C'est un site historique qui regorge des emblèmes, édifices et monuments sacrés, liés à la culture du peuple Douala qui vit sur ces lieux.

C'est une assiette de terrains de 4 ha dans laquelle vivent environ 1000 personnes qui vont se retrouver injustement dans la rue.

80 familles ont appris peu de temps avant les fêtes de Noël que leur quartier était voué à être rasé pour y construire un Hôtel Marriott. Un projet entaché d'irrégularités, de magouilles et de fraude entre certaines autorités administratives du Cameroun et le promoteur du projet qui s'appelle M. Olivier CHI NOUAKO.

La DUP (Déclaration d'Utilité Publique) décrétée sur ce site vise tout simplement à exproprier les habitants de ce village aux profits d'un homme d'affaires véreux car les habitants de Dikolo-Bali disposent tous d'un titre de propriété légal et reconnu par l'État de Cameroun. Ce projet mis en place ne concerne pas un édifice d'utilité publique car il ne s'agit ni d'une école ni d'un hôpital, encore moins d'une route. On exproprie donc des légitimes propriétaires qui vivent dans leur village pour le bénéfice d'un investisseur privé.

Cette DUP est entachée de nombreuses irrégularités :

- Un hôtel privé n'a aucun caractère d'utilité publique ou d'intérêt général comme le précise la loi Camerounaise en matière de DUP

- Il n'est prévu aucun plan de recasement pour les populations autochtones qui vont se voir chasser de leur village

- Les propositions d'indemnisation prévue ne correspondent pas à la valeur des terrains selon la mercuriale

- Les relevés topographiques ont été effectués de façon confidentielle par le promoteur privé alors que la loi exige que ce soit réalisé par l'administration du cadastre

- On veut exproprier des populations titulaires de titres fonciers reconnus par l'État et enregistrés aux services du cadastre

IL EST À NOTER QU'AUCUNE DES FAMILLES N'EST FAVORABLE À CETTE EXPROPRIATION SAUVAGE, INJUSTE ET ILLÉGALE POUR LE PROFIT D'UN INVESTISSEMENT PRIVÉ QUI NE LEUR EST PAS PROFITABLE ET QUI VA LES JETER DANS LA RUE

Merci d'aider massivement  ces familles en signant cette pétition.

 

NON À L'EXPROPRIATION DES 80 FAMILLES AUTOCHTONES DE LEUR VILLAGE POUR LA CONSTRUCTION D'UN HÔTEL MARRIOTT

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !