POUR UNE REVALORISATION STATUTAIRE ET INDEMNITAIRE DES PÉNITENTIAIRES, JE SIGNE !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le ministère de la justice fait la sourde oreille face aux revendications portées par les agents sur le terrain. Il doit répondre favorablement à l'exigence des personnels pénitentiaires, portée par l'entente syndicale SNP-FO personnels de surveillance, la CGT-pénitentiaire, la CFDT-INTERCO Justice, le SNEPAP-FSU, la CFTC-syndicat libre justice et HORIZON Justice, de se voir reconnus à leur juste valeur.

Les personnels exigent :

- L'accession à la catégorie B pour tous les personnels du corps d'encadrement et d'application, avec le maintien de la sur-indiciation et le paiement des heures supplémentaires.

- L'augmentation de l'indemnité pour charges pénitentiaires, à la hauteur de 300€ bruts mensuels, incluse dans le calcul de la pension civile.

-La fusion des grades de surveillants avec celui de brigadier dès le 6ème échelon, et du grade de premier surveillant/major.

-L'augmentation de la prime de sujétion spéciale de 2 % sur deux ans, afin d'arriver à 30 % au 1er janvier 2021 (accélération du processus engagé en 2018) pour l'ensemble de tous les corps de l'administration pénitentiaire.

-Création d'une troisième voie de recrutement, avec la prise en compte du parcours professionnel antérieur.

-Passage d'une bonification au 1/4ème en lieu et place du 1/5ème, sans plafonnement de temps.

-Abrogation du projet de plan de requalification de la chaîne de commandement.

-Accession à la catégorie A pour tous les personnels du corps de commandement.

-La fusion des grades de lieutenant/capitaine.