Stop aux sur-emballages en France

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Pour la création d'un texte de loi, limitant le sur -emballage

 

Vous savez les cartons autour des yaourts (même quand il n’y a que 4), les boîtes de riz, de semoule au ¾ remplies (juste pour nous donner une impression de volume), la boîte carton autour du dentifrice (j’ai toujours pas compris au final à quoi elle servait), c’est encombrant, souvent ça ne sert à rien, c’est lourd, et je peux vous en parler j’habite au 4éme étage sans ascenseur, c’est coûteux et pas bon pour l’environnement !

En seulement 30 ans, le volume des déchets d’emballage a été multiplié par 5, voir par 50 pour certains matériaux comme le plastique.
Les déchets d’emballage représentent pas moins de 25% en poids de la poubelle ménagère non triée, et 50% en volume. Oui, bien sûr il y a le tri sélectif et le recyclage qui permettent de limiter l’impact environnemental de ces déchets, mais n’oublions pas que le meilleur déchet reste celui qui n’existe pas.

Le suremballage et son impact sur l’environnement : chaque emballage inutile est un déchet supplémentaire à éliminer ou pire, un déchet qui finit dans la nature. Mettre un déchet dans une poubelle semble parfois être un effort surhumain ! Et je ne vous parle pas de la rue, mais aussi de la plage et de la montagne !!!!!

Le suremballage et son impact économique : l’emballage a un coût, et même un double coût.
- Plus un produit est emballé, plus il coûte cher au fabriquant. Résultat visible sur le prix de vente.
- l’élimination de ces déchets a un coût qui est également inclus dans le prix des produits.

Pourquoi les fabricants emballent-ils autant leurs produits ? La réponse est qu’un bel emballage peut ramener plus d’argent qu’il n’en fait perdre (visibilité du produit en rayon, image de marque).

Certes l’emballage joue un rôle important dans la conservation, la protection des produits, on y voit aussi les informations obligatoires mais tous ne sont pas utiles.

Changez-vous en détective suremballage pour partir à la recherche des fauteurs de troubles :

- Secouez ,secouez moi pas parce que sinon la pulpe elle reste en bas, mais le bruit témoigne d’un faible remplissage.
- Y’a des matières qui se recyclent bien comme le carton, le verre ou le métal. Vive le tri sélectif !
- On doit tous en avoir chez nous : des verres qui étaient dans leur ancienne vie des pots à moutarde. Il y a plein d’emballages qui peuvent être réutilisés, comme ça on ne les paie pas pour rien.
- Miracle, il existe des produits qui n’ont pas besoin de suremballage : gomme, stylo, dentifrice, etc…
- les produits vendus en vrac ou à la découpe : fruits, légumes, viandes, fromages… c’est drôle ils ne sont pas suremballés. Alors ça existe !

Dite non au sur emballage, pour vous pour nos enfants, pour l'environnement, pour notre planète et sans oublier notre porte monnaie...

Pour un monde plus saint, avec moins de déchet, je signe cette pétition 

 

Merci a tous pour votre soutient 



Stop compte sur vous aujourd'hui

Stop AUX SUR-EMBALLAGES a besoin de votre aide pour sa pétition “Nicolas Hulot : Stop aux sur-emballages en France”. Rejoignez Stop et 1 376 signataires.