Petition update

Consultation des candidats aux régionales sur l'OIN Plaine du Var

Collectif Associatif Pour des Réalisations Ecologiques CAPRE 06
Nice, France

Dec 4, 2015 — Nous avons interrogé toutes les listes PACA candidates au régionales. Nous avons avant le 1er tour obtenu la réponse de deux listes (Union Populaire Républicaine et La Région Coopérative) .

Notre lettre :

"Mesdames, Messieurs les candidat(e)s aux élections régionales des 6 et 13 décembre 2015,

Vous n'êtes pas sans savoir qu'une gigantesque opération d'aménagement (10.000 hectares, 3 millions de m2 de plancher, 15 communes impactées), une OIN dénommée Eco Vallée est en cours dans la Plaine du Var située dans le département des Alpes-Maritimes.
Ce programme d'aménagement prévoit entre autre le déplacement des MIN (Marchés d'Intérêt National) de Nice sur la commune de La Gaude quartier de La Baronne, soit 9 kilomètres en amont.
Ce transfert artificialisera 25 hectares de terres arables. Les impacts humains seront considérables via l'augmentation de la pollution sonore, atmosphérique, aquatique et aquifère. De plus, les impacts sur la faune et sur la flore seront loin d'être négligeables.
Or une alternative est possible ; basculer le MIN légumes sur le MIN fleurs et remettre le tout aux normes en vigueur. Cela libérerait l'espace nécessaire à la réalisation du pole multimodal auquel nous sommes favorables. Cette solution serait moins dommageable dans tous les domaines.

L'Europe à travers la commission des pétitions du Parlement européen saisie en 2013 par notre collectif et des élues d'EELV s'apprête à lancer une procédure d'infraction contre l'Etat français sur le dossier de l'OIN plaine du Var visant au moins la Directive n° 2001/42/CE du 27/06/01 relative à l'évaluation des incidences de certains plans et programmes sur l'environnement.

Dans le cadre du renouvellement du Conseil Régional où vous vous portez candidats, nous souhaitons :
Connaître votre position claire et motivée sur ce dossier sensible et controversé.

Savoir si vous engagez à exiger une étude d'impact cumulée pour tous les projets annoncés dans le le PSO (plan stratégique opérationnel) de l'EPA (Etablissement Public d'Aménagement) Plaine du Var (en tant que co-financeur, puisque le Conseil Régional est partenaire du protocole financier de cette opération).

Connaître les orientations que vous allez donner aux missions de l'EPFR (Etablissement Public Foncier Régional) ?

Connaître le type d'agriculture que vous souhaitez promouvoir : intensive, raisonnée, biologique, indifférent ?

Merci de vos réponses que nous ne manquerons pas de porter à la connaissance de nos adhérents, sympathisants et pétitionnaires (plus de 1.500 sur la pétition en ligne)."

Première réponse :
La liste "Union Populaire Républicaine" :
"Nous vous remercions de votre sollicitation concernant ce sujet de haute importance qui touche la conservation de nos terres arables et la démocratie elle-même ainsi que la préservation de le patrimoine naturel de notre région déjà bien meurtrie.
Notre projet national est "l'union du peuple pour rétablir notre démocratie" c'est à dire restaurer le pouvoir de décision des français en sortant de l'UE à qui, les gouvernements précédents ont abandonné les plus essentielles de nos capacités de décision en tant que peuple souverain par les traités TUE et TFUE. C'est pourquoi, même si nous serons ligotés par les traités européens, en tant qu'élu régional, nous instaurerons la possibilité de référendum d'initiative populaire local aussi bien sur des sujets locaux tels ceux de l'OIN sur laquelle vous nous alertez tout autant que de sujets nationaux afin de faire pression sur le gouvernement.

En effet, l'UPR juge qu'il n'est absolument pas normal que les français ne soient pas consultés sur des grands projets engendrant de tels impacts sur :
- l'environnement et le paysage, la santé
- notre capacité d'auto suffisance alimentaire (terres arables et donc possibilité de développement de circuits de distributions courts);
- des hausses d'impôts et augmentation des dettes des collectivités soit les 380 millions d'euros à 2016 pour l'OIN que les contribuables auront à assumer y compris dans le cadre de financement en PPP (Partenariats Publics Privés). Nous exigerons, d'ailleurs, un bilan des PPP existants (tel que Allianz Riviera qui fait partie de l'OIN de Nice) et serons très attentifs et exigeants sur l'attribution de financement afin de défendre l'intérêt des contribuables.

Nous souhaitons ainsi créer, à titre expérimental, des centres régionaux de distribution de produits agricoles et aider les jeunes agriculteurs à s'installer; il s’agit donc de préserver les terres arables des spéculations immobilières notamment. Compte tenu des articles 38 et 39 du traité TFUE en vigueur, nos agriculteurs sont condamnés à l'hyperproductivité et donc condamnent la France à voir disparaitre la diversité de ces terroirs et agriculture pour s'aligner sur le modèle productiviste des USA au mépris de nos traditions, respects de nos savoir faire et respect des règles d'équilibre de nos terres. Cette hyperproductivité est d’ailleurs la seule logique des subventions dites européennes de la PAC, qui sont en fait, financées par les français eux mêmes ( voir notre profession de foi sur ce point) à leur insu. Nous sommes les seuls à informer les français également de l’impossibilité légale de modifier ces traités sans l’unanimité des 28 pays membres actuels (article 48 du T.U.E.).

L'UPR s'insurge contre les négociations tenues secrètes sur les traités de libre-échange (TAFTA, CETA et TISA) entre la Commission européenne avec les USA et le Canada; nous avions d'ailleurs créer une pétition en 2013 qui, comme les autres n'ont servi à rien puisque « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. », comme l'affirme le président de la
Commission européenne, J-C. Junker à l'occasion de l'épisode sur le référendum grec (Le Figaro).

Les débats démocratiques et référendums locaux que nous porterons en région, nécessiteront les moyens de diffuser des analyses loyales et indépendantes sur les avantages et inconvénients de chaque alternative possible et donc de :
- créer une chaine de télévision régionale indépendante permettant d'assurer la médiatisation honnête de tous les courants d'opinion tout comme
- soutenir les média alternatifs et indépendants.
Pour l'UPR, en effet, il est essentiel en ce XXI° siècle que le 4° pouvoir colossal des média soit séparé des autres pouvoirs notamment des puissances d'argent pour être recentrés sur l'intérêt général et donc l’information loyale des citoyens.

Pour finir, il est fondamental pour nous, d'informer les français que les lois NOTRe et de réformes régionales notamment des métropoles comme celle de Nice ou d'Aix-Marseille ou encore la disparition programmées des départements - si controversées mais qui nous sont imposées - font partie de l'insidieuse politique de destruction de notre démocratie locale et de démantèlement des Etats-nations d'Europe et donc de la République française voulue par les euro-atlantistes; projet sous l'intitulé des "eurorégions". Cette volonté de disparition de l'Etat est d'ailleurs le projet politique non dissimulé d'EELV comme Mme Cosse l'a avoué lors de l'émission TV “Mots croisés” ce qui condamne donc paradoxalement la spécificité de notre agriculture et terroirs à la logique productiviste des traités européens sur le modèle américain et la capacité des français et agriculteurs de défendre leur terre et patrimoine de la cupidité des marchés financiers (TAFTA).

Dans l'espoir d'avoir su éclairer notre positionnement politique concernant le projet de l’éco-vallée que vous dénoncez, nous précisons que ces propositions ne feront sens que dans notre projet global pour la France qui tend à rendre enfin aux français les rênes de leur destinée et; celui-ci ne pourra se réaliser pleinement qu'aux élections présidentielles de 2017 avec la candidature de François Asselineau, notre président fondateur. Nous vous invitons à prendre connaissance du projet global de libération pour la France que nous proposons sur ce lien afin de faire votre opinion par vous même.

Vous remerciant par avance de faire connaitre notre analyse et propositions à vos adhérents et militants pour éclairer leur choix de vote de dimanche, je vous prie de recevoir nos salutations les plus cordiales,

Daniel Romani"

Deuxième réponse :
La liste "La Région Coopérative" :
"Cher-e-s ami-e-s
A quelques jours d'un scrutin capital pour notre Région, où toutes nos forces vices sont déployées
sur le terrain pour convaincre du bien-fondé de notre programme, véritable alternative aux sombres
perspectives qui nous sont annoncées, vous comprendrez que je ne peux répondre que très
brièvement à votre sollicitation.
Vous savez l'engagement qui a été celui des élus écologistes à la mairie de Nice, à la métropole de
Nice-Côte d'Azur, et à la Région, mais aussi à l'ARPE et dans différents organismes, pour dénoncer
ce qui apparaît comme une des plus grandes aberrations en termes d'urbanisation et de (démè)-
nagement du territoire, à savoir la construction en zones inondable d'équipements recevant du
public (et autres installations coûteuses), au grand mépris des risques naturels mais aussi de la
préservation des zones naturelles et des surfaces agricoles.
Je ne puis donc que vous confirmer que je serai à vos côtés dans l'ensemble des combats que je vous
félicite de mener contre le projet d'OIN de la Plaine du Var, et ce quelles que soient demain mes
responsabilités.
Vous remerciant de votre compréhension pour cette réponse rapide, et de votre soutien pour ces
élections.
Bien cordialement,

Sophie Camard"


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.