Ne dégradez pas la qualité de vie et la prise en charge des patients à domicile

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Madame la Ministre, 

Chaque année, nous sommes près de 150 000 patients à bénéficier à domicile de dispositifs médicaux et prestations associées pour une stomie ou un trouble de la continence, à la suite d’un cancer, d’une lésion, d’une maladie génétique ou en raison d’un handicap. 

Vivre une tétraplégie, une paraplégie ou porter une stomie constitue un profond bouleversement physique mais aussi psychologique.

 Que nous soyons patients blessés médullaires ou stomisés, nous sommes fréquemment confrontés à des problématiques liées à notre appareillage, avec pour conséquences des complications. Celles-ci peuvent créer des infections ou des brûlures cutanées qui parfois nécessitent une hospitalisation et accroissent notre risque d’isolement social.

 L’accompagnement et le suivi à domicile réalisés par le personnel spécialisé des prestataires de santé à domicile (PSAD) nous permettent d’éviter ou de corriger rapidement ces problèmes. Ils sont également essentiels pour garantir notre autonomie, éviter les complications qui nécessiteraient une hospitalisation et tenir informé les médecins qui nous suivent. 

Or aujourd’hui, le Comité Economique des Produits de Santé cherche à imposer  des baisses de tarifs qui feront disparaître le suivi dont nous bénéficions.

Nous ne pouvons pas accepter cela !

Il s’agit là d’un grave recul pour nous, patients, et nous ne pouvons être que vent debout contre ce projet.

Nous vous demandons, Madame la Ministre, de prendre d’autres orientations en concertation avec les PSAD afin de garantir la pérennité du service qui nous est rendu.