Ne cassons pas l'enseignement français de l'étranger ! Lettre ouverte à Leila Slimani

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


L’association Français du Monde Maroc écrit à Mme Leila Slimani (1), représentante personnelle du Président Emmanuel Macron pour la francophonie, pour qu'elle puisse faire part à Monsieur le Président de la République des préoccupations concrètes et quotidiennes des familles ayant fait le choix de scolariser leurs enfants dans le réseau des écoles françaises dans le monde.

Nous nous alarmons du manque de concertation et de transparence du gouvernement de M. Macron sur l’avenir de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE). Nous souhaitons alerter et sensibiliser nos compatriotes, partout dans le monde, sur les risques de détérioration de la qualité de l’enseignement, suite aux coupes budgétaires de 10% décidées en 2017.

Le candidat Emmanuel Macron s’est voulu un ardent défenseur de la francophonie, ciment entre la France, ses deux millions de compatriotes vivant à l’étranger et les francophones du monde. Le Président Emmanuel Macron a également réaffirmé son souhait de scolariser de plus en plus d’enfants dans le monde dans le système d’enseignement français à l’étranger. Pourra-t-il le faire en fragilisant le réseau d’écoles existant, au risque de dégrader une image reconnue de qualité, d’ouverture et d’accès pour tous ?

Au nom de la solidarité et de la défense du service public, nous voulons nous battre pour la qualité des écoles françaises, parce qu’elles sont un investissement pour l’avenir, parce qu’elles participent directement au rayonnement et à l’influence diplomatique et économique de la France dans le monde.

Les écoles françaises à l’étranger, contrôlées tout ou partiellement par l’État, ne doivent pas être fragilisées, pour être parfois finalement cédées au secteur privé. L’intégration de nouveaux établissements au réseau des écoles françaises (homologuées ou équivalentes) ne doit pas se faire au rabais, comme cela semble être le cas dans de nombreux pays, au risque d'une explosion des frais de scolarité.

Nous demandons que les concertations soient engagées le plus rapidement possible de manière ouverte, en réunissant les représentants des parents d’élèves et des enseignants, les élus des Français de l'étranger (conseillers consulaires et parlementaires) et les représentants de l'AEFE.  L’avenir des 350.000 enfants (français et de nombreuses autres nationalités) fréquentant les écoles françaises dans le monde ne peut pas se discuter dans l’entre-soi entre les murs d’un Ministère parisien ou au forceps à l’Assemblée nationale !

Pour télécharger le courrier dans son intégralité… Lettre ouverte à Leila Slimani AEFE_Français du Monde

(1) Copies à MM. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères et  Christophe Bouchard, Directeur de l'AEFE

Pour en savoir plus :

JY Leconte-SENAT-2018-03-13-reforme-de-laefe-quelles-perspectives

Groupe Facebook de parents d’élèves des Lycées Français du Monde - Avenir des Lycées Français du Monde en Danger

Le Monde 24 avril 2018 - Avenir incertain des lycées français à l'étranger

Le Figaro.fr 8 novembre 2017 - Lycées français au régime sec

Les Echos.fr 7 novembre 2017 - 180 suppressions de poste dans les lycées français de l'étranger

http://www.francais-du-monde.org/2017/10/23/aefe-budget-peril-avenir-sombre-suite/

JY Leconte-SENAT-Une première à l’AEFE : la privatisation opaque d’un lycée français géré par l'AEFE ?

2017-12-11-situation-de-laefe-au-moment-de-la-discussion-au-senat-de-la-mission-budgetaire-action-exterieure-de-letat

Snes.edu-Suppressions de postes : l’Agence continue !

http://www.aeti-unsa.org/Avenir-de-l-AEFE-echange-avec-deux-parlementaires.html

2017 cout-de-la-scolarite-d-un-eleve-francais-a-l-etranger-aefe/



Français du Monde compte sur vous aujourd'hui

Français du Monde a besoin de votre aide pour sa pétition “Ne cassons pas l'enseignement français de l'étranger ! Lettre ouverte à Leila Slimani”. Rejoignez Français du Monde et 2 657 signataires.