NATIONALITÉ FRANÇAISE et DROIT DE SÉJOUR pour la famille DURAND en Martinique/France

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


NON À L'EXPULSION INHUMAINE DE LA FAMILLE DURAND!

Suite à l'ouragan Maria qui a ravagé la Dominique en septembre 2017, la famille DURAND a tout perdu!
Après avoir passé la nuit dans une pièce inondée chez leurs voisins, ils ont découvert, le jour suivant, que leur maison avait été entièrement emportée avec tous leurs biens.
Voici, sur cette vidéo, ce qu’il reste de leur maison, après avoir récupéré des morceaux épars :
https://youtu.be/MCFbtRoTWds
 
Après plusieurs jours sans eau, vêtements, nourriture... c'est leur oncle Martiniquais qui est allé les chercher en bateau.
Toute la famille est donc arrivée en Martinique et a été accueillie chez la grand-mère paternelle.
Le père de famille, Ian, ayant son propre père qui est Martiniquais, a un très bon lien avec sa famille martiniquaise et c'est donc tout naturellement qu'il a été secouru et accueilli dans sa famille en Martinique.
 
Depuis, les enfants fréquentent assidûment l'école (primaire, collège, lycée) et y ont d'excellents résultats. Ils sont d'ailleurs inscrits pour la prochaine rentrée scolaire.
Ils ont également des activités parascolaires et toute la famille est très impliquée dans la communauté.

Voici un reportage consacré à la famille, bien intégrée en Martinique : https://youtu.be/Lpn3lFhPuWA
 
Les parents, Ian et Tisiana ont fait les démarches nécessaires auprès de la préfecture, afin de pouvoir rester en Martinique.
Si les DURAND retournent à la Dominique, ils n'ont plus de maison où vivre. Un retour serait synonyme de grande précarité.
Un retour avec ou sans leurs enfants n'est donc pas envisageable.
 
Ils souhaitent rester en Martinique et ont fait toutes les démarches nécessaires auprès de la Préfecture, en toute bonne foi.
Le père de Ian a également fait les démarches pour le reconnaître officiellement.
Depuis son enfance, Ian vient en Martinique dans sa famille, avec qui il communique régulièrement.
 
Rappelons que :
« Un enfant (qu'il soit né en France ou à l'étranger) est français de naissance, c'est-à-dire par filiation, si au moins l'un de ses parents est français.
Peu importe que les parents soient mariés ou non dès lors que la filiation de cet enfant est légalement établie à l'égard du parent français.
La nationalité d'un parent s'apprécie au jour de la naissance de l'enfant et durant sa minorité.
Si le parent perd la nationalité française, alors que son enfant est majeur, cela n'a pas d'incidence sur la nationalité de l'enfant.
De la même façon, si le parent devient français alors que son enfant est déjà majeur, cela est sans incidence sur la nationalité de l'enfant.
La contestation de la filiation de l'enfant après sa majorité ne remet pas en cause sa nationalité française. Celle-ci reste acquise du jour de sa naissance. »
(Source : Service-Public.fr, Le site officiel de l’administration française)
                 
 
En juillet 2018, Ian et Tisiana ont été convoqués à la préfecture.
On leur a annoncé que leur demande de titre de séjour a été rejetée.
On leur a donné 2 options : 
1- Soit ils se font déporter de force, avec leurs enfants, doivent payer une amende, avec impossibilité de récupérer leurs effets personnels, interdiction de retourner sur le territoire français pour voir leur famille.
2- Soit ils signent un document dans lequel ils acceptent de retourner à la Dominique, avec une aide financière.
 
Ils ont tenté d'expliquer que c'était dangereux et précaire pour eux de retourner avec leurs enfants et qu'ils souhaitaient rester en Martinique ; leur grand-mère a supplié de laisser ses enfants et petits-enfants avec elle, mais rien n'y a fait.
Ian et Tisiana se sont sentis contraints de signer, de peur de voir leurs enfants déportés de force et subir de nouveaux traumatismes.

Cette famille n'a donc pas choisi volontairement de retourner à la Dominique.
 
Depuis, les parents et les enfants sont désemparés. Leur famille (Martinique, France...) est très inquiète et compte sur le support de chacun pour que les autorités officialisent leur nationalité française et leur séjour sur le territoire français.
Il s'agit ici d'une famille avec des enfants âgés de 1 an, 3 ans, 5 ans, 9 ans, 11 ans, 15 ans et 17 ans!!!
Le père est pécheur et la mère a une promesse d’embauche (quand sa situation sera régularisée).
Le père est Martiniquais (Français), la mère est née en Guadeloupe et les autorités ont refusé, pour l’instant, d'officialiser leur citoyenneté française et leur séjour sur le territoire français.
 
Ils ont le soutien de leur famille, amis, associations, de la commune du Prêcheur (Martinique), d’organisations politiques et syndicales, de nombreux citoyens...
N'attendons pas que la situation soit catastrophique pour renforcer notre support auprès de cette famille!
 
Montrons notre soutien, notre solidarité, notre fraternité, en signant cette pétition, pour demander aux AUTORITÉS FRANÇAISES D’OFFICIALISER  la NATIONALITÉ FRANÇAISE et le SÉJOUR sur le TERRITOIRE MARTINIQUAIS FRANÇAIS de la FAMILLE DURAND!

 
 
 
 



Sophia compte sur vous aujourd'hui

Sophia AZUR-BAZILE a besoin de votre aide pour sa pétition “NATIONALITÉ FRANÇAISE et DROIT DE SÉJOUR pour la famille DURAND”. Rejoignez Sophia et 1 839 signataires.