N'oublier pas les enfants de la rue, ils sont vos enfants

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


En Afrique ils sont aujourd'hui à plus de 30 Millions d'enfants ( estimations UNICEF ) qui n'ont de Mère, de Père, de Famille, ou de proche que la rue

Ces enfants sont quotidiennement exposé à des problèmes et dangers, d'abord : climatiques, sanitaires.     

Ils font l'objet d'actes : de trafics humains, d'assassinat pour besions mystiques et rituels.

Ils sont utilisés au premier plan à cause de leurs vulnérabilités durant : les troubles ethno - religieuse, les guerres et catastrophes naturelles.

Ces enfants n'hésitent pas à s'adonner à des actes tels : la drogue, la délinquance juvénile, le vol et meme des cas de viol, ainsi à l'âge adulte ils finissent pour la pluspart à prendre le chemin de l'aventure ( l'immigration )

Si les causes de ce phénomène sont innombrables ( décès des parents, incapacité des parents à subvenir aux besoins de l'enfant, méchanceté conjugale ou familiale, accusations de sorcellerie à la suite suite d'événements naturels malheureux etc...) il n'est pas impossible de trouver une solution pour ces enfants, enfin de leur donner un espoir, une chance dans la vie. Mais hélas qu'il ya très peu de volonté, en tout cas tres peu de manifestations et d'actions concrètes vis-à-vis de ces enfants

Aidez moi à signer cette pétition pour que les gouvernements, décideurs, et autres acteurs sociaux puissent mieux se pencher sur ce problème avec des mesures et solutions concrètes pouvant conduire à la résolution de ce fléau

S'il vous plaît n'ignorez pas cette pétition, car signé cette pétition c'est faire parler votre coeur

Signer cette pétition, c'est contribué à une cause qui nous touche, et nous interpelle tous de près ou de loin, de façon directe ou indirecte.

( UN ENFANT NE CHOISIT PAS SA FAMILLE )

Mohamed  Allassane Traore

MERCI



Mohamed Allassane compte sur vous aujourd'hui

Mohamed Allassane TRAORE a besoin de votre aide pour sa pétition “N'oublier pas les enfants de la rue, ils sont vos enfants”. Rejoignez Mohamed Allassane et 220 signataires.