Petition update

Tir de nuit et piégeage du blaireau autorisés dans l'Oise

Frédéric DANIEL
France

Jul 8, 2017 — Chers signataires,

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement celles et ceux qui ont participé à la consultation publique de la préfecture de l'Oise qui avait publié en mai un projet d'arrêté prévoyant d'autoriser le piégeage et le tir de nuit du blaireau pendant 5 mois sur 124 communes de ce département cette année.

Le nombre de participants (1578) est très certainement un record pour une consultation publique ayant pour sujet le blaireau. Bravo à vous!
Voici les chiffres:

Nombre total des observations : 1578

Favorables : 287 soit 18%
Défavorables : 1220 soit 77%
Non prises en compte : 71 soit 5%

77% des participants ont émis un avis défavorable.

Le rapport publié:

http://oise.gouv.fr/content/download/38271/244570/file/synth%C3%A8se-blaireau2017VF.pdf

En dépit des très nombreux avis argumentés contestant ce projet d'arrêté, celui-ci a été adopté. Les éléments de réponses apportés aux contestataires en page 4 de cette synthèse manquent sérieusement d'objectivité et de rigueur scientifique. Ils dénotent un point de vue exclusivement cynégétique. Le point de vue de ceux-là même qui chassent le blaireau...
Aucun élément scientifique n'est apporté dans ces réponses. Les naturalistes et les éthologues qui étudient cet animal (et qui sont, eux, les vrais spécialistes) ne trouvent aucune justification dans la chasse du blaireau, bien au contraire.

Cette décision contestable intervient alors que le blaireau est cette année en situation de grande fragilité. En effet, les fortes chaleurs et la sécheresse causent en ce moment une mortalité des jeunes très importante.

Virginie Boyaval, éthologue et fondatrice de l'association Meles http://www.meles.fr/ réagit dans un reportage de France3 Picardie au sujet de l'aberration de ces arrêtés préfectoraux:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/picardie/oise/compiegne/compiegnoise-se-bat-protection-blaireaux-1290199.html

Les consultations publiques donnent la possibilité aux citoyens et aux associations de collaborer au processus de prise de décision. C'est un outil démocratique qui a pour but d'apporter différents avis qui permettront d'aboutir à une décision éclairée, minimisant, par le fait même, les risques d'insatisfaction générale. Que dire alors de cette décision du préfet qui ne tient pas suffisamment compte des très nombreux commentaires de désapprobation pertinents?

Si vous souhaitez exprimer votre incompréhension sur cette décision auprès de la préfecture de l'Oise (avec courtoisie svp) :

http://oise.gouv.fr/Contactez-nous

La décision du préfet de l'Oise, Didier Martin, est décevante certes, mais il ne faut pas se décourager! Il est primordial de continuer à participer massivement à ces consultations publiques.
Le préfet doit assumer la responsabilité de sa décision finale lorsque celle-ci va à l'encontre de l'opinion publique. De plus, une participation régulière du plus grand nombre qui exprime son opposition contribuera à l'avenir d'éviter les projets d'arrêtés préfectoraux abusifs qui sont demandés par les fédérations de chasse et certains agriculteurs.

Restons mobilisés!

La stricte protection du blaireau est une nécessité

http://change.org/ProtectionBlaireau

Un merci particulier au photographe Joël Brunet pour sa superbe photo!

Bonnes vacances à tous


Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.