Mr Rottner, Arrêtez de gaspiller nos impôts.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Mr Rottner, Arrêtez de gaspillez nos impôts.

 

Mr Rottner, président de la région grand est, a lancé une pétition pour que la SNCF continue à faire circuler des TGV à moitié vide dans le grand est.

Ces trains coutent chers à la SNCF qui veut les supprimer.

Il en va de sa survie : le vrai risque de la dernière réforme (que Mr Rottner a votée) et la transformation de la SNCF en SA, ce n’est pas la privatisation de la SNCF mais sa faillite : avec toutes les conséquences que cela aurait.

Ou alors il faudra que la région et les collectivités concernées versent une subvention plus importante (que l’on baptisera,  pour l’habiller, d’exploitation, d’équilibre, de compensation, … comme l’on veut). Cela restera une subvention payée avec nos impôts.

Qui devront donc augmenter ou d’autres dépenses diminuer (moins d’écoles, de police municipale,   ou autre …. mais cela Mr Rottner et ses sbires  ne le diront jamais).

Et rappelons que le premier impôt en France est la TVA que nous payons tous, riches ou pauvres.

 

Et pour se justifier de rappeler qu’il a déjà gaspillé 850 millions d’euros pour faire poser les rails ou circulent ces trains à moitié vides.

Non Mr Rottner.  Ce n’est pas parce que vous et vos acolytes ont été incapables de bonne gestion par le passé que vous devez continuer !

Je ne suis pas d’accord pour payer les voyages des autres ou faire circuler des trains à moitié vides pour votre bon plaisir   !

Et si vous êtes convaincu de la nécessité de ces trains, créez une société avec vos deniers personnels et faites circuler des trains sur ces destinations comme la nouvelle loi vous le permet maintenant.

Si vous avez raison nul doute que vous deviendrez riche. Et personne ne vous en voudra.

 

Mais au moins vous n’aurez pas, pour une fois, gaspillé nos impôts.

 



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe MERILLON a besoin de votre aide pour sa pétition “Mr Rottner, Arrêtez de gaspillez nos impôts.”. Rejoignez Philippe et 5 signataires.