Tchétchénie : La France doit agir, avec fermeté.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Mr Le Président de la République,
Mr Le Ministre des Affaires étrangères,

Aujourd'hui, le monde a appris le décès du chanteur russe Zelim Bakaev. Arrêté en se rendant au mariage de sa sœur, en voulant profiter d'un bonheur simple en famille, par les autorités tchétchènes, puis déporté dans un camp pour y subir violences, sévices, et tortures, il en est mort. Mort parce qu'homosexuel.

La France, qui, bien souvent, clame son attachement aux Droits Humains, au respect de la démocratie, se fait malheureusement complice de ces exactions commises par une dictature, située au Porte de l'Europe. Aucune démocratie occidentale ne s'en préoccupe. Des camps des concentrations refont surfaces comme dans les pires heures de notre Histoire, pourtant pas si lointaines. Des femmes, des hommes sont assassiné-es, lâchement en raison de leurs orientations sexuelles. Que fait la France, à part rester spectatrice ? Elle ne fait rien.

Nous ne sommes pas aussi importants que vous, nous n'avons pas le pouvoir de changer les choses.

Je ne suis qu'un jeune de 25 ans, qui regarde le Monde avec un œil inquiet, qui se demande si les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité ont encore un sens, et qui n'a pas les moyens de faire bouger les choses, mis à part cette modeste pétition. 

A l'heure où j'écris ces quelques phrases, je ressens de la tristesse, pour celles et ceux qui meurent dans ces conditions, mais aussi de la haine contre le régime de Kadyrov, contre la Russie, contre l’Azerbaïdjan, pour tout ces pays du monde qui ne respectent pas les Droits humains les plus fondamentaux. 

Mr Le Président de la République, Mr Le Ministre des Affaires étrangères, il est de votre ressort de réagir, avec fermeté, avec détermination, et avec courage.



Dimitri compte sur vous aujourd'hui

Dimitri MARTINS a besoin de votre aide pour sa pétition “Mr Le Président de la République: Tchétchénie : La France doit agir, avec fermeté.”. Rejoignez Dimitri et 68 signataires.