Handicap invalidité double peine

Handicap invalidité double peine

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Bonjour, je crée ce jour cette pétition afin que les handicapés ne subissent plus une double peine imposée par la sécurité sociale et qui au nom de l'égalité et par ce que nous cotisons pour être à l'abri par le fondement même de la sécurité sociale n'est plus tolérable. En effet lorsque la sécurité sociale vous met en invalidité catégorie 2 soit un handicap entre 50 et 80% pour une ou plusieurs maladies graves, dans mon cas leucémie et dépression, et que cap emploi vous déclare inapte au travail on vous verse 50% d'un calcul sur vos derniers salaires. Quand vous êtes seul, que l'on vous annonce que vous allez devoir passer 6 mois avec de la chimiothérapie sans pouvoir faire quoique ce soit, que vous n'avez pas de quoi payer vos factures courantes avec ces 50% que vous avez cherché en vain un petit emploi à temps partiel avant la chimio car déjà atteint par la leucémie mais pas les moyens de survivre, on vous plonge dans la détresse la plus totale devant vous battre contre la maladie et en plus devant vous battre pour trouver de quoi payer vos factures en vendant ce que vous pouvez. Alors où est l'égalité entre les français là-dedans ? Ne croyez vous pas qu'a 53 ans on a pas suffisamment cotisé pour avoir droit de percevoir au moins 80% voire 100% de son salaire avec un minimum Vital de 1200€/ mois ? On ne préfèrerait pas être en bonne santé et travailler?  Le moral pour tout cancer ou maladie grave est pour 50% dans la guérison. Essayez de trouver un emploi à temps partiel en dehors des grandes agglomérations et qui corresponde avec votre handicap. Pôle emploi vous dirige vers Cap emploi mais pas d'offres... Pour ma part cela fait 8 mois que je fais des crises d'angoisse incontrôlables malgré des anxiolytiques à haute dose et antidépresseurs car je ne peux pas me projeter dans l'avenir. J'ai même mis ma maison que j'ai encore à crédit pour 10 ans en vente car plus les moyens de payer 400€ de crédit par mois avec seulement 830€/ mois de revenus et des travaux importants à faire que je n'ai plus les moyens ni financiers ni physiques de réaliser. Vous pouvez m'aider en diffusant et participant à ma cagnotte en ligne sur leetchi 

https://www.leetchi.com/c/aidez-thierry-leucemie-chimio-et-invalidie-50-combat-pour-la-dignite-et-legalite

J'ai donc envoyé une lettre à la présidence de la République Française que vous trouverez ci-dessous.

Merci de votre aide

Bien cordialement Thierry

----- Message transféré -----
De : "no-reply@elysee
Cc :
Envoyé : mar., sept. 4, 2018 à 17:21
Objet : Validation message au Président
Madame, Monsieur,

Nous vous informons de la bonne réception de votre message.
Toutefois, pour que l’envoi à la Présidence de la République

---
L’outil Ecrire au Président
Présidence de la République

=========================================================================================================

Voici, pour votre information, le contenu du message que vous avez saisi (validation impérative via le lien ci-dessus) :

Votre identité :
Monsieur
ALLIO
Thierry

Vos coordonnées :
LE BOIS DE FEUGERES
5 RUE SAINTE HELENE
28800 BOUVILLE
France

Vous écrivez à titre :
Particulier

Votre message :
Le 04/09/2018
Monsieur le Président de la République Française,
Monsieur le Premier Ministre et Mesdames et Messieurs les Ministres,
Madame Sophie Cluzel, secrétaire d’état auprès du Premier Ministre chargé des personnes handicapée,
Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé,
Monsieur Bruno Le Maire, Ministre des Finances
Bonjour,
Je me permets de par mon expérience vécue, de vous interpeller et vous demander de changer certaines injustices qui m’ont touché et touchent bon nombre de personnes dans ma situation.
Je vous demande donc par la présente lettre d’apporter les modifications suivantes afin de rétablir un semblant d’EGALITE qui me semble être l’une des devises de Notre France.
- Que chaque personne atteinte d’une maladie grave invalidante telle qu’un cancer soit mise automatiquement en URGENCE à 100% de son ancien salaire avec un minimum de 850€/ mois par la Sécurité Sociale car je vous mets au défi, lorsque l’on vous annonce que vous avez un cancer et que vous allez devoir faire de la Chimiothérapie, de pouvoir continuer de payer vos factures avec la moitié d’un smic ! alors que vous avez une maison à payer et que vous devez vous battre contre la maladie tout en n’étant plus capable de faire quoi que ce soit , de sombrer dans la dépression, le désespoir, l’angoisse, la Peur, la solitude, le sentiment d’être inutile, oublié, que tout s’arrête dans vos projets car vous ne pouvez plus en faire, de devoir vous battre contre la maladie et parallèlement d’avoir ce poids, cette épée de Damoclès qui vous pèse à savoir comment survivre et payer ses factures, renouveler une voiture qui a 348000kms, faire des travaux d’entretien dans votre maison, savoir avec quoi vous allez manger à la fin du mois... Une hématologue même chargée d’un ministère doit avoir vécu cette détresse profonde à travers ces patients leucémiques…

- Que l’invalidité Sécurité Sociale soit reconnue comme invalidité au même titre que celle de la MDPH avec une carte d’invalidité associée permettant notamment pour plus de 40% d’être exonéré de la Taxe d’habitation et de la Taxe foncière sans avoir besoin de faire établir une carte d’invalidité par la MDPH alors que l’on est à la Sécurité Sociale et étant donné que les dossiers de la Maison départementale des Personnes Handicapées prennent en général 6 mois avant d’être traités.

- Que dès que l’on est considéré inapte au travail en invalidité, notamment pour un Sénior, pour un taux de 50% et plus l’on soit mis à 100% de son ancien salaire ce qui s’appellerait l’égalité et se justifie par le fondement même de la Sécurité Sociale qui a été créée pour permettre à tout citoyen en situation de maladie ou handicap d’être traité en égal par rapport à quelqu’un qui travaille en lui procurant un revenu lui permettant de vivre décemment . Nous avons cotisés bon nombre d’années pour participer à cet équilibre , il est normal de pouvoir y prétendre lorsque l’on se retrouve dans de telles situations, sans compter que les banques sont loin d’être compréhensives et n’ont même pas l’honnêteté de traiter les personnes invalides et handicapées ou atteintes de maladies graves comme tout un chacun car appliquent soit des surprimes d’assurance alors que tout le monde cotise dans ses assurances pour ce risque ou ne vous font un prêt que sous condition de ne pas vous assurer pour la maladie ce qui est scandaleux.

- Que l’on créée de vrais emplois à temps partiel adaptés (ne nécessitant pas d’effort physique et proche du domicile) réservés aux personnes invalides de moins de 50% ou si l’on ne peut pas leur procurer continuer à leur verser le complément de leur ancien salaire car je peux vous dire que les offres à mi-temps correspondant à cette description sont inexistantes en dehors peut-être de la capitale et des très grandes agglomérations. Et lorsque vous avez plus de 50 ans et que vous êtes en invalidité ou handicapé vous n’intéressez plus les employeurs quels qu’ils soient. Les emplois ne sont plus réservés. Il faut être productif, dans le coup, et plus ça va et moins vous pouvez vous réinsérer car vous perdez une chose essentielle : la confiance en vos capacités.

Alors je comprends que vous ayez beaucoup de sujets à traiter et je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout et j’espère que vous arriverez à penser un peu aux handicapés que l’on devrait considérer au moins autant que les migrants.
Dans cette espérance avec la foi d’un citoyen en sa République, je vous prie de recevoir, Mesdames et Messieurs, l’assurance de ma considération respectueuse.
Thierry ALLIO

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !